Cette fois, rien ni personne n’est venu entraver la route de DRM Motorsport vers une victoire amplement méritée en European VW Fun Cup. Après avoir perdu la médaille d’or sur tapis vert lors du meeting précédent à Dijon-Prenois, l’équipe bruxelloise avait à coeur de prendre sa revanche dès les Benelux Open Races de Zandvoort, ultime répétition avant les 25H VW Fun Cup.

L’Evo3 #2 de Bollen-Mondron-Mondron-Richard a frappé fort d’entrée de jeu avec le 2ème chrono en qualifications grâce à un Cédric Bollen magistral qui n’a échoué qu’à 0.1 des polemen. La fin de la Course 1 allait être un remake de Dijon-Prenois avec Cédric livrant une lutte à couteaux tirés pour la victoire face à Michael Leenders et la #44 JAC Motors 1. Le champion en titre d’European VW Fun Cup avait finalement le dernier mot face à son adversaire pour offrir au DRM Motorsport sa toute première victoire officielle dans le championnat de Kronos Events. Et de une !

« C’est une 1ère place qui fait beaucoup de bien », explique Matthieu de Robiano, administrateur de DRM. « A Spa-Francorchamps et à Dijon-Prenois, notre Evo3 #2 avait à chaque fois raté la plus haute marche du podium à cause d’éléments externes. Cette fois-ci, on tient bien cette victoire, qui plus est à l’issue d’une bagarre virile mais correcte entre Cédric et Michael. Je tire un grand coup de chapeau à nos pilotes pour cet incroyable accomplissement, sans oublier notre équipe technique emmenée par Alain Corda et Olivier Deknop qui ont permis de réaliser des ravitaillements millimétrés et de gagner un temps précieux. »

Le quatuor infernal de la #2 n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. Chargé d’effectuer le premier relais, Amaury Richard a impressionné en réalisant des chronos d’anthologie qui n’avaient rien à envier à ceux des vieux briscards de la VW Fun Cup que sont les frères Mondron et Bollen. Caracolant en tête de la Course 2, la démonstration du Français était stoppée au bout de 40 minutes suite à une défaillance au niveau du filet de rotule de sélecteur de la boîte de vitesses. Mais qu’importe, la #2 a de nouveau confirmé son statut d’épouvantail dans le paddock.

« Le sport automobile sans casse mécanique n’est pas le sport automobile », philosophe Matthieu de Robiano. « Dans leur malheur, les pilotes de la #2 ont encore eu de la chance. Si la pièce avait cassé à la fin de la Course 1, ils auraient perdu les points de leur victoire chèrement acquise et Amaury aurait dû s’élancer depuis le fond de grille. Cela aurait été beaucoup plus pénalisant. Malgré cet abandon, nous restons dans le match pour la course au titre. Nous aurons à coeur de faire briller les couleurs de DRM Motorsport et Autographe lors des prochaines 25 Heures VW Fun Cup qui seront cruciales dans la lutte pour le championnat. »

Comme à Dijon-Prenois, la Monoplace Evo3 #299 aux couleurs de Panini était pilotée par Matthieu de Robiano et Sébastien de la Serna. Les deux cousins ont confirmé leurs belles performances réalisées en Bourgogne. Après une bagarre jusque dans les derniers instants pour une place dans le Top 10 et une 11ème place en Course 1, la VW Fun Cup orange et noire se mettait en évidence en Course 2. Matthieu de Robiano se hissait jusqu’en 6ème position avant que Sébastien de la Serna réalise un excellent travail en piste en voyant le drapeau à damiers au 8ème rang final.

« Je suis surtout content pour Sébastien », sourit Matthieu. « Il s’est bien battu sur la piste et a pu livrer de belle bagarres face à des adversaires bien plus expérimentés que lui. A chaque fois qu’il descendait de la voiture, il affichait un grand sourire. Cela se voyait qu’il était heureux d’être là. Mais surtout, sa montée en puissance amorcée en 2017 s’est encore confirmée ce week-end. Je suis certain qu’il se battra pour une place dans le Top 5 d’ici quelques courses. »

Zandvoort marquait également le retour de l’Evo3 #917 et de son traditionnel équipage polonais. Artur Hawryluk, Marcin Lipiecki et Bartosz Hyzyk ne cessent de progresser depuis qu’ils ont rejoint DRM Motorsport voici un an. Leur patience a été enfin récompensée puisqu’ils ont décroché une très belle 3ème place en Course 1 dans le classement « Pure » réservé aux équipages n’ayant couru qu’en VW Fun Cup et ce derrière quelques valeurs sures de la discipline. Hyper heureux de monter sur le podium, Artur, Marcin et Bartosz enchaînaient avec un autre podium en Course 2, cette fois dans le classement « Fun » réalisé au hasard par l’organisateur.

« L’investissement de nos amis polonais a été incroyable. Ils ont eu la bonne idée de prendre Nico Verdonck comme coach et ont passé toute la journée du vendredi à apprendre les secrets de Zandvoort à ses côtés. Ils ont été très motivés et impliqués pendant tout le week-end. Au final, ces deux podiums sont deux justes récompenses. Je suis certain qu’ils en décrocheront d’autres dans très peu de temps. J’ai hâte de les revoir en action au volant de notre fameuse #917 »

Le 4ème rendez-vous de l’European VW Fun Cup sera aussi le plus important puisqu’il s’agit des prestigieuses 25 Heures VW Fun Cup sur le Circuit de Spa-Francorchamps ! DRM Motorsport sera évidemment de la partie avec sa #2 et la #399 de la famille Martin. L’équipe bruxelloise prépare également quelques surprises pour le double tour d’horloge le plus fun de la saison. Stay tuned !

Source : Com