DRM Motorsport a de nouveau fait très fort le week-end dernier en European VW Fun Cup. Avec cinq voitures engagées dans le Zolder Fun Festival, la formation basée non loin de l’Altitude Cent n’est pas passée inaperçue, avec en apothéose un final sensationnel de la #2 « DRM-Autographe » de Gilles Smits, Edouard Mondron et Wolfgang Reip.

Le bolide multicolore s’est en effet battu jusque dans les derniers mètres pour la victoire dans ce qui restera une des plus belles arrivées du championnat. Chargé du dernier relais, Edouard Mondron trouvait l’ouverture pour prendre la tête… dans le dernier tour ! « La #277 et la #280 se chamaillaient depuis quelques tours et juste avant le droite du canal, j’ai pu faire la manœuvre qui m’a permis de prendre la tête », commente Edouard, par ailleurs le plus rapide lors des essais qualificatifs. « Ce final est pour moi magnifique dans le sens où il a fallu attaquer jusqu’au bout tout en gardant la notion d’endurance à l’esprit. Bravo encore à DRM Motorsport pour une préparation une nouvelle fois millimétrée. J’avoue être très admiratif envers Matthieu de Robiano qui parvient à tenir un management exemplaire tout en prenant du plaisir derrière le volant ».

Malheureusement, les trois pilotes étaient privés de leur victoire après l’arrivée. « J’ai été ralenti par une voiture un peu plus lente dans la pitlane », explique Wolfgang Reip. « Je me suis donc décalé sur 10 mètres pour conserver la vitesse minimum dans les pits sans dépasser. Mais Zolder est un des rares circuits à proposer une zone de sécurité à gauche de la ‘fast lane’ dans laquelle il est interdit de rouler. Une équipe rivale et des commissaires ont dès lors rapporté les faits en direction de course. Je pensais que ma manœuvre était autorisée comme c’est le cas dans d’autres séries internationales, ce qui n’était pas le cas à Zolder en VW Fun cup et n’avait pas été précisé lors du briefing. Les commissaires sportifs nous ont donc pénalisé, de quoi nous faire chuter à la 3ème place. La déception est énorme mais cela n’enlève rien au fait que nous sommes les vainqueurs moraux de cette course. C’est nous qui avons passé la ligne d’arrivée en premiers… »

La #499 « DRM-Art Blanc Tourneur » compte un excellent simracer dans ses rangs en la personne d’Emile De Dryver. Ce dernier a rappelé pourquoi il fut jadis finaliste de la Nissan GT Academy en décrochant la pole position à l’issue d’un jeu sur simulateur déterminant la grille de départ. Après un départ prudent sur un sol mouillé qu’il découvrait, le Bruxellois et ses équipiers Guillaume Mondron et Simon Tourneur prenaient une honorable 7ème place et ce en dépit d’un set-up perfectible et d’un léger accrochage. « Notre manque de roulage a peut-être joué en notre défaveur car nous avons eu du mal à nous mettre d’accord sur les réglages à adopter », indique Emile. « Sur le mouillé, nous étions dans la roue des leaders mais dès que la piste s’est mise à sécher, nous avons progressivement perdu le contact. Ensuite, nous avons cassé la lame avant, ce qui ne nous a pas aidé. Désormais, cap sur Assen où nous espérons conclure 2019 par un podium. »

Jamais deux sans trois, une troisième voiture de l’équipe bruxelloise brillait avec la #299 « DRM-Coyote ». Nico Verdonck prenait à nouveau un départ spectaculaire qui le propulsait de la 6ème à la 1ère place en quelques hectomètres. L’expérimenté pilote bruxellois, Rodrigue Gillion et Matthieu de Robiano achevaient la course au 13ème rang. Mais une fois de plus, l’Evo3 verte et orange s’est allégrement battue pour un Top 10. « Mon élève Rodrigue s’en est une fois de plus tiré avec les honneurs et c’est le principal », explique Nico, qui a suivi en spectateur avisé le duel homérique impliquant la #2 pour la victoire. « Il découvrait les spécificités de rouler sur une piste grasse au volant d’une VW Fun Cup. Après cela, il a réalisé de très bons chronos sur le sec. A Assen, nous voudrons finir la saison par un Top 10. Ce serait une belle récompense. »

Profitant des ennuis mécaniques de sa principale rivale au championnat, la #365 « CarPass by DRM » semblait bien partie pour faire le plein de points en Biplaces. Mais à trois tours de l’arrivée, patatras ! « Au freinage de la chicane Villeneuve, j’ai été victime d’un missile sol-sol », plaisante Philippe Reynens, qui faisait équipe avec Alexis Van de Poele, Gauthier Engisch et Jean-Luc Heymans. « La suspension arrière était touchée, c’était impossible de repartir. Nous sommes néanmoins classés 3èmes de la classe et repassons devant la Monster Trendy. Mais tout restera à faire aux Pays-Bas pour décrocher le titre… »

En attendant, pleins phares sur la finale de l’European VW Fun Cup qui aura lieu sur le TT Circuit Assen les 2 et 3 novembre prochains. Aux Pays-Bas, la #2 « DRM-Autographe » visera la place de vice-championne tandis que la #365 « CarPass by DRM » briguera le titre en Biplaces…

Source: Com