Retenus par diverses occupations, les membres du McDonald’s Racing avaient vécu en 2017 une saison sportive plus « light » que d’habitude en European VW Fun Cup. Mais à l’aube de la campagne 2018, c’est avec joie que François Bouillon, Marc-Olivier Van Oppens et Xavier Gérard peuvent confirmer leur participation à l’ensemble du championnat, toujours avec une voiture préparée par le Leader Racing.

Le McDonald’s Racing est une des équipes les plus fidèles du sport automobile belge. Il faut en effet remonter à 1995 pour retrouver pour la première fois cette formation créée par François Bouillon. « J’ai commencé à rouler en compétition à l’âge de 18 ans », explique-t-il. « En 1997, lors de la toute première saison de la VW Fun Cup, j’avais déjà disputé quelques courses, mais ce n’est qu’en 2012 que le McDonald’s Racing s’est impliqué totalement dans la formule. Nous entamons donc notre 7e saison avec cette chouette Coccinelle de course. »

L’an dernier, le McDonald’s Racing a remporté le titre en Belcar, François Bouillon étant associé à David Houthoofd (vu en VW Fun Cup lors de la Finale à Zolder) et Frédéric Vervisch. Le pilote officiel Audi Sport customer racing sera d’ailleurs une fois de plus le renfort de choix du McDonald’s Racing lors des 25 Hours VW Fun Cup (du 5 au 8 juillet), une épreuve dans laquelle le Courtraisien a déjà signé à deux reprises la pole position (2014 et 2015) avec une voiture frappée du grand M jaune.

Pour les autres courses de la saison, le trio habituel Bouillon-Van Oppens-Gérard sera conservé… avec trois représentants portant fièrement les couleurs de la chaîne de restaurants qui occupe leur quotidien. « Je suis personnellement responsable de quelques restaurants franchisés dans les régions de Courtrai, Roulers et Mouscron », précise François. « Marc-Olivier occupe les mêmes fonctions dans la région bruxelloise et Xavier à proximité de la frontière luxembourgeoise. »

Pour reprendre le célèbre slogan, les trois hommes pourraient donc dire : « VW Fun Cup : I’m lovin’ it ! ». Et, tout en se revendiquant tous les trois comme des pilotes amateurs, ils affichent certaines ambitions. « Même s’il est évident que le niveau ne cesse de grimper, nous espérons tout de même intégrer le top 10 du championnat », sourient-ils.

Source : Com