On y aura cru pendant près de la moitié de la course… Toyota semblait en mesure de briser l’hégémonie de Porsche sur le Championnat du Monde d’Endurance. Mais lors des 6H du COTA (Circuit of the Americas) comme lors des deux rendez-vous précédents, au Nürburgring et à Mexico, les Porsche 919 Hybrid officielles se sont montrées intraitables, décrochant un troisième doublé consécutif en Championnat du Monde d’Endurance.

Si la Porsche #1 de Lotterer-Jani-Tandy a longtemps semblé être la mieux placée pour s’imposer, c’est de nouveau – comme par hasard – la voiture-soeur de Bernhard-Hartley-Bamber qui a croisé le drapeau à damier en première position. Un résultat qui permet au trio d’accroître encore son avance au championnat sur ses plus proches poursuivants.

Plus performantes que lors des derniers rendez-vous, les Toyota ont mené les débats en début de course, grâce notamment à une stratégie différente au niveau des changements de pneus. Mais au final, les TS050 Hybrid ont dû se satisfaire des 3e et 4e places.

La #8 de Buemi-Nakajima-Sarrazin terminait à 21″ et la #7 de Conway-Kobayashi-Lopez suivait un peu plus loin, à 45″ des vainqueurs.

En LMP2, catégorie une nouvelle fois très disputée, la victoire est revenue à l’Alpine de Lapierre-Menezes-Negrao, 5e du classement général final.

Du côté des GT, les 6 Heures du COTA ont également été particulièrement indécises. Au final, la victoire en LM GTE Pro revenait à Ferrari grâce à la #51 de Calado et Pier Guidi, qui s’imposait de justesse devant la Porsche officielle de Christensen et Estre, l’autre Ferrari de Rigon-Bird et l’Aston Martin de Thiim-Sorensen. A domicile, les Ford étaient larguées.

En GTE AM, c’est Aston Martin qui a décroché la timbale avec le trio Dalla Lana-Lamy-Lauda.

Photos Porsche Motorsport & Toyota Gazoo Racing