Didier Van Dalen et Amaury Richard héros malheureux

Un chat noir poursuit-il Didier Van Dalen et Amaury Richard en ce début de saison ? Arrivé à Zandvoort pour disputer la deuxième manche du TCR Benelux avec la ferme intention de faire oublier un premier meeting difficile à Spa-Francorchamps, le duo belgo-français du Delahaye Racing a pourtant marqué son territoire dès la ‘’Qualifying Long Race’’ disputée vendredi après-midi sur le coup de 14 heures.

Chargé de prendre le départ depuis la cinquième position, Didier Van Dalen réalisait un excellent relais en pointant à la place honorifique de première Volkswagen Golf GTI, flirtant régulièrement avec le Top 5. Les choses se gâtaient cependant par la suite avec notamment drive through plutôt sévère infligé à Amaury Richard pour un contact avec un autre concurrent. Le tandem franchissait donc l’arrivée au dixième rang alors qu’une place sur le podium était envisageable.

Amaury ne s’en laissait toutefois pas compter lors des Sprints 1&2 disputés le samedi matin. Parti depuis la troisième position, il finissait deuxième après un dépassement plein d’autorité sur Vincent Radermecker. La VW Golf GTI n°3 décrochait également son premier podium de la saison. Le couteau entre les dents, Amaury allait ensuite mettre une pression féroce sur le leader Norbert Michelisz, pilote en WTCC. Hélas, les deux pilotes se touchaient dans le ‘’Vodafonebocht’’, la Golf blanche et rouge finissant dans le bac à graviers. Déçu d’avoir loupé de peu sa première victoire, Amaury n’en a pas moins gagné le respect de ses pairs dans le paddock.

vw020

« C’est une nouvelle opportunité de marquer de gros points qui s’envole, » regrette-t-il. « Quand nous nous sommes touchés Norbert et moi, je suis parti en tête-à-queue et un de mes pneus a crevé. Mais il faut rester positif. J’ai quand même terminé deuxième du Sprint 1 entre deux rois des voitures de tourisme. Lorsque je suis revenu dans le paddock, j’ai été félicité et encouragé par plusieurs pilotes, patrons d’écurie, journalistes et mécaniciens. Je n’ai peut-être marqué que 18 points au championnat mais j’en ai aussi marqué sur le plan psychologique. »

Désireux de venger son coéquipier, Didier terminait le Sprint 3 disputé dimanche en fin d’après-midi à une belle quatrième place au prix de quelques splendides dépassements. Il réalisait ensuite un départ-canon lors du Sprint 4 pour aborder le virage de Tarzan en tête… pour aussitôt se faire harponner par un autre concurrent ! Reparti dernier, « Did » finissait douzième, hors des points.

dvd03

« Une façon bien triste de conclure un week-end marqué par une poisse incroyable, » conclut Didier. « C’est d’autant plus dommage que mon accrochage a été classé comme étant un fait de course alors qu’Amaury a été pénalisé pour moins que cela lors de la Long Race. Mais nous avons prouvé qu’une bande de p’tits jeunes pouvait se battre avec des pilotes nettement plus aguerris et capés. Nos records du tour signés lors des Sprint en sont la preuve. Il faudra compter sur nous à Zolder. »

Prochaine étape : Zolder (B) les 18 et 20 août prochains, en marge des 24 Heures éponymes.