Après une édition des 24 Heures Karting de Francorchamps éprouvante et longtemps indécise (en ce qui concerne les places d’honneur), vient le temps du bilan pour la formation KMRS.

Avant les trois coups de la classique belge du karting 4-Temps, Marc-Alexandre Stordeur avait envoyé un message fort en affirmant vouloir conjurer le sort qui, depuis trois participations, prive son équipe des lauriers suprêmes.

Las, le double-tour d’horloge du week-end dernier s’est révélé plus ardu que prévu pour les trois teams engagés, le n°10 étiqueté “Racing” échouant sur la deuxième marche du podium final, une de mieux qu’en 2017.

Un résultat en forme de semi-satisfaction pour Marc Stordeur et ses troupes qui ont à nouveau prouvé faire partie des formations les plus en vue du karting 4-Temps actuel en Belgique.

“On peut s’estimer satisfait de nos 24 heures sur plusieurs points, déclare-t-il à SPEED. Au début des inscriptions, notre équipage n°10 faisait partie des favoris avec des pilotes de la trempe de Nicolas (Bever), Benoit (Visnovsky), Amandio (Costa Paz) & Emile (De Dryver). Mais nous avons été agréablement surpris du niveau atteint par cette épreuve au fil du temps. La joute en piste n’a pas déçu !

Conséquence du règlement imposé par One Day Karting fixant à cinq le nombre de changements de karts sur l’ensemble des 24 heures, une manière de rebattre les cartes entre les favoris à matériel égal, KMRS n’a pas pu profiter d’un châssis à la hauteur de ses espérances. Si ce n’est dans l’ultime relais, là où le statu quo qui prévalait jusque là entre les favoris a commencé à se fissurer en vue de l’arrivée.

“Après une course difficile, nous sommes parvenus à nous stabiliser en quatrième position à partir de dimanche midi, confirme Marc. Il nous avait manqué le kart pour faire la différence mais, à partir de là, plus d’erreur tolérée ! Et Nicolas (Bever) a fait un relais fantastique pour aller chercher la deuxième place finale. Nous avons vibré tous ensemble et l’équipage a gagné cette deuxième place avec brio et maestria.”

Du côté du KMRS ProAm, l’équipage mené par Killian Stordeur, dont c’était la première experience en tant que Team Manager, a soufflé le chaud et le froid durant ces 24 heures. Châssis difficile, soucis mécaniques, accrochage, “la team des potes” en aura vu de toutes les couleurs pour franchir le drapeau à damier à une lointaine 37ème place. Sans doute pas le résultat escompté pour un équipage, on le rappelle, totalement inédit.

“Michael Genicq et Nathan Guilmot n’avaient plus rouler dans une compétition digne de ce nom depuis plusieurs années, souligne Marc Stordeur. De même, Simon Lurkin faisait son retour en karting d’endurance. Ajouter à cela les débuts en tant que Team Manager de Killian Stordeur et vous comprenez que les choses n’ont pas été simples. Mais le plaisir était au-rendez-vous et on a assisté à beaucoup de bonnes choses en vue de la saison prochaine.”

Enfin, mention speciale au KMRS Fun, un équipage que personne, pas même Marc Stordeur lui-même, n‘attendait à pareille fête. Douzième à l’arrivée, le team mené par Fred Kousen (avec Arnaud Hemricourt, Dimitri Duszynski et Jean-Frédéric Hansen) n’a jamais baissé les bras pour signer une performance de choix.

“Malgré le niveau de cette année, se payer le luxe de finir dans le top 15 est magnifique, se réjouit Marc. Ces gars-là n’avaient en plus jamais roulé ensemble dans ce genre de compétition et ont dû faire face au forfait de dernière minute d’un des leurs (Frédéric Balestra, ndlr.), remplacé par Alice Noël. Sans m’avancer de trop, j’espère qu’ils seront là l’an prochain et les autres doivent désormais comprendre qu’il faudra compter avec eux !”

Source : Com