Wolfie veut aussi remporter les autres 24 Heures…

Une semaine pilote avant le départ des vraies 24H of Spa, point d’orgue de la saison belge et Blancpain Series, s’est achevée, ce samedi à City Kart Forest, la deuxième édition des 24 Heures virtuelles sur les simulateurs Ellip6.

Engagée sur une… Aston Martin Vantage GT3 (la Continental n’est pas dispo sur R Factor), l’équipe Bentley Boys emmenée par le grand Wolfgang Reip et ses trois équipiers Samuel Lay, Sacha Gorlé et Emile De Dryver (le fils de Bernard) a brillamment défendu le titre glané l’an dernier sur le grand Ring et fait honneur à son rang de favori.

DSC_2797

Pole, record du tour (en 2.20.1), les B. Boys ont filé à l’anglaise en menant l’épreuve d’un bout à l’autre. Très homogène, très fair-play, super sympa, l’équipage N°1 n’a commis aucune erreur pour s’imposer avec trois tours d’avance. Voilà un bon entraînement pour « Wolfie » qui, grâce au support de SRO offrant des entrées VIP aux lauréats de notre événement, recevra sur la grille et dans les paddocks le support de ses trois acolytes Sam, Emile et Sacha. Objectif du pilote officiel Bentley : remporter deux 24 heures en deux semaines…

Derrière, on a assisté à une lutte intense durant vingt-quatre heures entre la Porsche 911 RSR F1i du team de Martin Businaro, avec au volant Romain Degeer, Julien Schein, Arnaud Galle et le Néerlandais Robin Heiyerman, et la BMW Z4 KMRS Racing emmenée par Régis Gosselin et Mathieu Detry assistés par Sam Spinnael, Michael Derdul et le benjamin de l’épreuve Antoine Morlet (12 ans à peine), premier des Juniors. Une bonne stratégie, des excellents relais et des pitstops plus courts grâce à une consommation réduite ont finalement permis à la Porsche de décrocher le premier accessit pour une trentaine de secondes. Mais les neuf pilotes ont tout donné et pouvaient être fiers d’eux.

DSC_2846

C’est le cas aussi des Juniors de la WRT Karting Academy Charles Weerts (15 ans) et Ugo de Wilde (13 ans) qui relevaient, eux, le défi de disputer cette épreuve à trois seulement (comme les vraies Pro Cup), assistés de l’expérimenté et très rapide Felipe Vieira. Au bout de huit relais d’une heure chacun, malgré un handicap de consommation leur coûtant 3 à 4 tours, ils ont hissé leur Audi R8 LMS WRT au pied du podium.

Après un excellent début de course de Gino Bux alignant cinq relais en douze heures, l’Aston Flat Out sur laquelle se sont aussi relayés Jordan Latragna, Alexis Plaire et le Français Luc Walter clôturait le Top 5.

Retardée par un gros accident au Raidillon au milieu de la nuit lui coûtant sept tours, la McLaren Rally Lovers est remontée de la 12ème à la 7ème place avec à son volant six jeunes passionnés (Andy Gaban, Paul Theyskens, Jonathan Wintgens, Erwin Chdorowskyjv, Alexandre Musin et Timo Van Impe). Elle s’est longtemps battue avec la BMW B6 Alpina R Flow de Cédric Rossomme, Edouard Chevalier, Florian Hulot et le Luxembourgeois Clément Seyler. Accidentée dès le départ, l’impressionnante V8 est remontée au fil des heures de la 20ème à la 9ème place, devant l’Audi Driving Stars (12ème) au volant de laquelle Stéphane Lémeret et Fred Bouvy sont venus se mettre dans le rythme pour les vraies 24H. A leurs côtés, Sarah Bovy, Kilian Stordeur, Michel Matis, Marc Seront, Tony Schoonbroodt ou encore Martin Leburton se sont bien amusés, le but premier de cette épreuve pour grands passionnés n’ayant pas tous les moyens de rouler…en GT3 dans la réalité.

Mais durant vingt-quatre heures, avec casque et combi, dans la fournaise de l’habitacle de leur simu, ils se sont tous pris au jeu. Merci à Dany Michel et la fabuleuse équipe de City Kart, mais aussi Pierre Tantot (le créateur des simus Ellip6) et son technicien Guillaume pour cette édition plus que réussie puisque les huit simulateurs ont tourné durant 24H sans le moindre souci. Pas un drapeau rouge, pas une safety car, pas une panne, ce qui a permis aux lauréats de boucler 594 tours pulvérisant le record réel de 527 rondes des vraies 24H de Franco.

Vivement l’année prochaine pour la 3ème édition qui, après le Nürburgring et Francorchamps, se disputera sur un autre circuit mythique : Le Mans !

Le classement final des 24H: 1. W. Reip – S. Lay – S. Gorlé – E. De Dryver (Aston Martin Vantage Bentley Boys) 594 tours; 2. R. Heiyerman (P-B) – R. Degeer – J. Schein – A. Galle – M. Businaro (Porsche 911 RSR F1i) à 3t; 3. R. Gosselin – M. Detry – A. Morlet – S. Spinnael – M. Derdul (BMW Z4 KMRS Racing) à 3t; 4. U. de Wilde – C. Weerts – F. Vieira (Audi WRT Karting Academy) à 10t; 5. L. Walter (Fra) – G. Bux – A. Plaire – J. Latragna (Aston Martin Vantage Flat Out) à 18t; 7. A. Gaban – T. Van Impe – J. Wintgens – P. Theyskens – E. Chodorowkyjv – A. Musin (McLaren GT3 Rally Lovers) à 22t; 9. C. Seyler – C. Rossomme – F. Hulot – E. Chevalier (BMW B6 Alpina R Flow) à 24 tours ; 12. Audi Driving Stars (F. Bouvy – S. Lémeret – S. Bovy – T. Schoonbroodt – M. Matis – M. Seront – M. Leburton – K. Stordeur) à 28t