C’est devant un nombreux public estimé à 25.000 personnes sur les 3 jours, entièrement conquis par le spectacle, que Sébastien Loeb a remporté le Coyote World RX of Belgium.

Le nonuple champion du monde des rallyes a remporté en Belgique sa deuxième finale en championnat du monde FIA de rallycross.

« Ma première victoire remonte à 18 mois, donc ce n’est pas tous les jours qu’un pilote peut gagner. Le niveau est tellement haut et les bagarres tellement serrées. Ici, en plus, il a fait sec le samedi, mouillé le dimanche et cela a bien compliqué les choses. Donc le plaisir est d’autant plus grand que l’équipe est vraiment nouvelle et que deux Peugeot se retrouvent sur le podium. cela augure de belles choses pour l’avenir.»

Cette victoire permet à Loeb de remonter à la deuxième place du championnat derrière Kristofferson, toujours solide leader, mais juste devant Solberg. Les pilotes VW ont soufflé le chaud et le froid : Solberg est parvenu à se hisser à la deuxième place de la finale tandis que Kristofferson a dû se contenter de la 5e place. La palme du spectacle est certainement à mettre à l’actif de Timmy Hansen (Peugeot 208), auteur d’incroyables dépassements, tant en demi-finale qu’en finale où il est parti dernier pour terminer sur la dernière marche du podium.

Côté belge, François Duval a échoué à la 13e place, juste à la porte des demi-finales. Au volant de l’Audi S1 du Team belge ComToYou Racing, le pilote belge a tout donné, mais une petite erreur en qualif 1, des problèmes de capteurs et une voiture un peu « juste » en performance pure l’ont empêché de s’immiscer dans le premier peloton.

Le résumé des autres catégories :

– Touring Car : Steve Volders a fait vibrer le public belge jusqu’au bout : le pilote de la Ford Fiesta n°77 a en effet lutté pour la victoire jusque dans le dernier tour, battu finalement par le Suédois Fredrik Salsten (DS3). Un autre Suédois, Daniel Lundh (Volvo C30) complète le podium…

– RX2 : Grosse désillusion pour Guillaume De Ridder qui était éliminé dès le premier virage de sa demi-finale suite à un contact qui cassait net sa colonne de direction. Voilà un début de saison pas du tout conforme aux espérances et à la pointe de vitesse du pilote belge. Lors de la finale, le favori, le Lituanien Gryazin était tassé contre le mur de pneus du premier virage par Kalliomaki, qui écopera d’un drapeau noir. La place était alors libre pour le Norvégien Gundersen qui s’imposait devant ses deux compatriotes Evjen et Krogstad.

– Supercar Euro RX: Finale de folie en Supercar Euro RX avec une lutte à couteaux tirés, au 100e de seconde, entre les 6 finalistes. C’est le Suédois Anton Marklund qui émerge finalement en devançant de très peu le bouillant Lituanien Reinis Nittis et un Cyril Raymond un peu piégé au départ et qui a tout tenté… mais en vain.

Source : Com