Deuxièmes sur leurs terres après une prestation de haut vol à bord de C3 WRC, Esapekka Lappi et Janne Ferm ont confirmé qu’ils étaient bien de la race des Finlandais Volants, ces locaux qui chaque année écrivent l’histoire de l’épreuve !

Avec une ultime étape débutant par la spéciale même où ils étaient sortis de la route l’an passé, la tâche d’Esapekka Lappi et Janne Ferm s’annonçait difficile aujourd’hui. D’autant qu’ils ne bénéficiaient pas non plus de l’expérience de la deuxième ES de la boucle, faute de l’avoir parcourue à vitesse de course en 2018. Maîtrisant parfaitement leur sujet ce week-end à bord de C3 WRC, les Finlandais allaient pourtant faire preuve d’une extrême solidité : après un premier tour passé à limiter les dégâts, tout en validant leurs notes, ils reprenaient leurs distances avec l’équipage classé troisième aux deuxièmes passages, pour égaler leur meilleur résultat signé jusqu’alors sous les couleurs rouges (2èmes en Suède), et s’octroyer à domicile un podium pleinement mérité, qui récompense leur indéniable montée en puissance !

Ce deuxième podium de la saison pour le duo Lappi-Ferm, le sixième de leur jeune carrière en WRC, est également le huitième de la saison pour Citroën Total World Rally Team en neuf manches.

Auteurs d’un deuxième temps à seulement un dixième du scratch dès la première véritable ES (19,34 km), Esapekka et Janne affichaient d’emblée leurs intentions et confirmaient leurs velléités en ralliant le terme de la première étape en troisième position, à seulement 2’’4 de la tête. En pleine confiance avec C3 WRC sur ces pistes qui ne tolèrent aucune hésitation, ils faisaient encore mieux le samedi, avec notamment deux scratches (ES 16 & 18) au plus fort de la bagarre, pour s’emparer de la deuxième place avec une marge intéressante de 12’’4 sur le troisième. Un avantage qu’ils parvenaient donc à gérer aujourd’hui, à la manière de vieux briscards !

« Je suis très heureux pour l’équipe, elle mérite ce résultat tant elle s’est montrée patiente et m’a entouré pendant cette première partie de saison difficile. », exulte Lappi. « Nous avons bien travaillé ensemble pour que C3 WRC convienne mieux à mon pilotage, notamment sur le différentiel avant, et j’étais très en confiance à son volant ce week-end, j’en faisais littéralement ce que je voulais ! Dès mon premier temps au shakedown, j’ai su que cela se présentait bien. J’espère maintenant parvenir à conserver ce niveau de performance pour la suite. »