Pendant qu’Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC) remportait les trois spéciales de la boucle matinale pour prendre 8 »9 d’avance sur Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC), toutes les conversations tournaient autour d’Ott Tänak, parti à la faute pour son premier rallye au volant de la Hyundai i20 WRC.

La voiture de l’Estonien quittait la route après une compression au neuvième kilomètre de Saint-Clément – Freissinières (ES4) avant de partir en tonneaux dans un ravin et de s’immobiliser sur une route à plus de cent mètres en contrebas. Sortis eux-mêmes de l’habitacle, Ott Tänak et son copilote Martin Järveoja étaient ensuite transportés à l’hôpital pour des contrôles de prévention.

Déjà auteur du scratch dans la première spéciale du jour, Elfyn Evans récidivait pour ravir la tête à Thierry Neuville dans Saint-Clément – Freissinières avant de réaliser le grand chelem après Avançons – Notre Dame du Laus.

« Les sensations sont plutôt bonnes », disait le souriant pilote gallois au moment de retrouver le parc d’assistance de Gap. « Le choix de pneus était aussi le bon, donc j’en remercie l’équipe. Tout se déroule à merveille jusqu’ici. »

Si Thierry Neuville avait brièvement ralenti après l’accident d’Ott Tänak, le Belge ne pouvait pas faire mieux que troisième sur les deux spéciales.

« Nous avons connu une première spéciale difficile dans des conditions piégeuses », confiait Thierry Neuville. « Je n’étais pas très confiant, notamment dans le final. Cela va mieux spéciale après spéciale, mais les conditions seront piégeuses cet après-midi et nous devrons faire le bon choix de pneus. »

Deuxième des deux spéciales, Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) revenait à 8/10e de Thierry Neuville malgré une confiance toujours perfectible pour ses débuts avec sa nouvelle voiture : « Je suis toujours en phase d’apprentissage et je dois trouver ses limites sur un terrain bosselé. »

Esseulé au quatrième rang, le septuple vainqueur de l’épreuve Sébastien Loeb (Hyundai i20 WRC) était handicapé par la terre ramenée sur la route par ses concurrents. L’Alsacien pointait à 38 »7 de Sébastien Ogier et 41 »5 devant Esapekka Lappi (Ford Fiesta WRC).

Le Finlandais perdait dix secondes en tirant dans un champ dans Avançons – Notre Dame, mais il préservait un avantage de 24 »6 sur son compatriote Kalle Rovanperä (Toyota Yaris WRC), auteur d’une matinée propre le voyant se placer en sixième position pour ses débuts en mondial avec Toyota Gazoo Racing.

Takamoto Katsuta (Toyota Yaris WRC) le suivait à plus de deux minutes tout en devançant Éric Camilli (Citroën C3 R5), toujours leader du WRC3. En tête du WRC2, Ole Christian Veiby (Hyundai i20 R5) et Nicolas Ciamin (Citroën C3 R5) complétaient le top dix à mi-journée.

Source: Com