L’entame de cette 2ème journée au Rallye de Turquie fut une claque pour Thierry Neuville qui est parti à la faute dans l’ES9. La Hyundai i20 WRC n°11 étant échouée dans le bas-côté, il a fallu plus de quatre minutes au Saint-Vithois pour sortir de ce mauvais pas. Et pour la victoire, c’est évidemment râpé.

De quoi faire naître un mécontentement légitime dans le fief d’Andrea Adamo, le directeur de l’équipe coréenne déplorant ce faux-pas qui survient au plus mauvais moment dans l’optique du championnat.

« Avant de dire que c’était un accident évitable, je veux parler avec Thierry, commente l’Italien. Toutes les choses dans la vie sont évitables. Le rallye n’est pas terminé mais bien sûr, on pourra d’ores et déjà dire demain après-midi que la situation au championnat est meilleure pour Ogier et Tänak que pour lui. Et cet accident va porter préjudice dans l’optique de la lutte chez les constructeurs. »

« Mais je n’arrête jamais de me battre parce que j’adore mon métier et nous continuerons à soutenir Thierry tant que c’est encore mathématiquement jouable, poursuit-il. Nous ferons tout ce qu’il faut pour l’aider mais je ne peux pas non plus faire les spéciales devant lui avec un ventilateur pour éliminer la poussière… »