Kris Meeke, déjà le plus rapide du shakedown jeudi matin, a conclu la spéciale de 3,8 kilomètres, avec sa Toyota Yaris, avec 2 »1 d’avance sur Thierry Neuville au volant d’une Hyundai i20.

“C’était piégeur. Il faisait noir, c’était glissant et piégeur et dans ces conditions, sur un circuit, c’était comme de la glace. Il n’y a pas de points aujourd’hui, mais essayons de faire un bon week-end”, a dit Meeke.

Après la cérémonie de départ qui s’est tenue en fin d’après-midi à Liverpool, le lever de rideau de cette 12e manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes a été un conte de fée pour Petter Solberg.

Le champion du monde 2003 et quadruple vainqueur en Grande-Bretagne, qui entame son dernier rallye avant de prendre sa retraite, est apparu en tête du classement une bonne partie de la soirée sur sa Volkswagen Polo R5, avant d’être dépassé par Meeke et Neuville.

Le Norvégien de 44 ans a terminé à 3 »3 de la tête, une demi-seconde devant le champion du monde en titre Sébastien Ogier avec sa Citroën. Andreas Mikkelsen, sur une i20, et Esapekka Lappi, sur l’autre C3, ont complété le top 6.

Cette spéciale d’ouverture a tourné au cauchemar pour le leader du championnat, Ott Tänak, qui se retrouve 12e à presque neuf secondes de son équipier Meeke.

“Le moteur a coupé. Je n’avais plus de phares, ils pointaient vers le haut des arbres et j’ai complètement loupé le virage”, a expliqué l’Estonien.

Source: Com