Arrivé l’an dernier en WTCC en pensant avoir consenti un lourd investissement qui serait rentabilisé sur la durée, Volvo – par l’intermédiaire du Polestar Cyan Racing – ne repartira finalement pas les mains vides puisqu’il a remporté les deux titres mondiaux. Mais le constructeur suédois peut ranger au musée ses superbes S60.

Car si rien n’est encore officiel, le WTCC sous sa forme actuelle, c’est bel et bien fini. Le week-end dernier, c’est dans une certaine indifférence, au Qatar, que le rideau est tombé sur le Championnat du Monde des Voitures de Tourisme. Une compétition dont les récents rendez-vous, au Japon et à Macao, avaient laissé dans la bouche des amateurs de sport auto un goût fort amer avec des courses réduites à leur portion congrue. A cause de la météo. Mais pas que…

Sur la piste, l’histoire retiendra que les derniers vainqueurs de la saison ont été Tom Chilton, sur sa Citroën privée, et Esteban Guerrieri, appelé à la rescousse par Honda pour aider, en vain, Norbert Michelisz à coiffer la couronne.

Photo Francois Flamand / DPPI

Fidèle au championnat depuis de très nombreuses années, Honda peut nourrir de gros regrets cette année. Après avoir perdu son meilleur représentant, Tiago Monteiro, sérieusement blessé en essais privés au mois de septembre et contraint de faire l’impasse sur la fin de saison alors qu’il menait le classement, tous les espoirs de Honda reposaient sur Norbert Michelisz.

Las, le Hongrois s’est montré particulièrement fébrile lors des derniers rendez-vous. Au Qatar, contrarié par des soucis de freins, il n’a pas eu les ressources mentales pour empêcher son dernier adversaire, Thed Björk, de coiffer la couronne sur sa Volvo.

Photo Jean Michel Le Meur / DPPI

Pour ce dernier rendez-vous de la saison, Volvo avait choisi de faire appel à un joker de luxe, Yvan Muller, qui remplaçait au pied levé Nestor Girolami sur la 3e S60 aux côtés de Björk et Catsburg. Et lors des deux courses, l’Alsacien faisait parfaitement son job, privilégiant son équipier.

Photo Francois Flamand / DPPI

Dans quelques jours, la FIA officialisera le nouveau championnat remplaçant le WTCC. Promues Championnat FIA, les TCR International Series remplaceront le WTCC et les voitures de la catégorie TCR seront les nouvelles reines du tourisme à l’échelle mondiale. Voilà qui fera nettement baisser le coût du championnat. Reste à voir maintenant quels en seront les acteurs…