Photo Paulo Maria / DPPI

Avec son tracé dans les rues de Vila Real, la sixième épreuve du FIA WTCR promettait d’être un sacré défi pour Benjamin Lessennes. Et le plus jeune des participants de la Coupe du Monde des Voitures de Tourisme ne fut pas déçu… « Je peux maintenant le confirmer : Vila Real est effectivement un circuit très compliqué ! », glissait le pilote de la Honda Civic du Boutsen Ginion Racing. « C’est un tracé très rapide, entre les murs et les rails, et le revêtement est très bosselé. Il y a des courbes à l’aveugle et les voitures sont plus rigides que d’habitude pour avaler les vibreurs, ce qui veut dire qu’elles sont plus difficiles à piloter. Alors oui, Vila Real était un fameux challenge pour moi ! »

C’est d’autant plus vrai que la préparation de Benjamin était limitée par rapport aux épreuves précédentes. « Il est très difficile de trouver ce circuit urbain pour s’entrainer sur un simulateur », explique le jeune Belge, qui fêtera ses 19 ans ce vendredi. « Grâce à Simtag, j’ai tout de même pu l’apprendre sur une version qu’ils ont pu dénicher, mais celle-ci n’était pas parfaitement fidèle à la réalité. Ça m’a juste permis de connaître le tracé… Je comptais donc beaucoup sur les deux séances d’essais libres de 30 minutes ! Hélas, je n’ai pas fait un mètre dans la première à cause d’un problème électronique… Frustrant, mais ça fait partie de la course. »

Effectuer une petite dizaine de tours seulement sur un circuit aussi compliqué n’est pas le scénario idéal pour préparer la séance d’essais qualificatifs. Mais Benjamin s’en sortait une fois encore avec les honneurs en signant le 14e chrono ! « Quand on sait que les 9 premières places étaient occupées par des pilotes ayant déjà roulé à Vila Real, disons que j’ai bien limité les dégâts », glissait-il.

Lors de la première confrontation, la Honda Civic #63 portant les couleurs de Coyote et de Meta System parvenait à éviter l’incroyable carambolage du premier tour. Et lorsque la course était relancée, Benjamin se classait à une belle 7e place, marquant ainsi de nouveaux points au championnat.

Le dimanche, sous la canicule, il s’offrait un 12e temps lors des essais qualificatifs. « J’ai terminé à 21 millièmes seulement de la 10e place. Quand on sait que le Top 10 est inversé pour former la grille de départ de la Course 2, il y a de quoi avoir des regrets… »

Benjamin s’élançait donc de la 12e position pour cette deuxième confrontation, mais une petite touchette dans le peloton l’incitait à rentrer au stand pour s’assurer d’avoir une voiture en parfait état pour la troisième et dernière joute. À nouveau 12e sur la grille, le protégé du Boutsen Ginion Racing exploitait au mieux le tour joker exclusif à ce circuit (et qui oblige les pilotes à emprunter un parcours moins rapide à une reprise durant la course) pour se porter à la 8e place et de nouveau engranger quelques points.

« J’apprends énormément lors de chaque course, mais ce fut particulièrement vrai ici », souriait Benjamin au moment de tirer les conclusions. « Je suis content d’avoir pu éviter les erreurs sur ce tracé tellement spécifique tout en affichant tout de même un bon rythme… J’espère que l’expérience accumulée cette année pourra me servir si je reviens l’année prochaine ! »

Source : Com