Les courses s’enchaînent en WTCR. C’est à Zandvoort que le championnat n°1 des voitures de tourisme a posé ses tréteaux à l’occasion du week-end de la Pentecôte. Cela devient une certaine coutume : les équipes belges ont brillé de mille feux tout au long des trois manches.

Start race 2 during the 2018 FIA WTCR World Touring Car cup of Zandvoort, Netherlands from May 19 to 21 – Photo Francois Flamand / DPPI

Les performances d’Aurélien Comte sur la Peugeot 308 TCR de DG Sport Compétition. Voilà LA bonne surprise du week-end. Le lion sochalien avait même du mal à en croire ses griffes tant la compacte française souffre depuis le début de l’année. Deuxième derrière Yann Ehrlacher (Honda Münnich) d’une Course 1 marquée par le crash rocambolesque entre Norbert Michelisz (Hyundai BRC) et Yvan Muller (Hyundai YMR), Aurélien faisait encore plus fort en l’emportant en Course 2. Une 7ème place en Course 3 parachève un week-end faste pour les troupes chapeautées par Eric Nève qui peut bien songer à dépoussiérer son noeud papillon…

VERVISCH Frederic, (bel), Audi RS3 LMS TCR team Comtoyou Racing, portrait during the 2018 FIA WTCR World Touring Car cup of Zandvoort, Netherlands from May 19 to 21 – Photo Jean Michel Le Meur / DPPI

Les Audi RS3 LMS respirent mieux grâce à une BOP enfin potable pour les machines d’Ingolstadt. Tout profit pour Audi Sport Leopard Lukoil Team (WRT) et le duo Jean-Karl Vernay/Gordon Shedden. Le tandem signait un Top 5 en Course 1 avant que l’Ecossais assure la 6ème place en Course 2. Mais le meilleur restait à venir avec une victoire en Course 3 pour Vernay tandis que Shedden complétait le quinté de tête. Des bons pour l’équipe de Vincent Vosse qui se replace au championnat. Chez Comtoyou Racing, Frédéric Vervisch a offert une très belle 3ème place lors du dernier affrontement, sans oublier les points d’Aurélien Panis et Nathanaël Berthon le samedi. Et Denis Dupont qui confirme qu’il a le niveau pour le WTCR. Il ne lui manque plus qu’un grain de réussite.

09 CORONEL Tom, (nld), Honda Civic TCR team Boutsen Ginion racing, action during the 2018 FIA WTCR World Touring Car cup of Zandvoort, Netherlands from May 19 to 21 – Photo Jean Michel Le Meur / DPPI

Seule ombre au tableau belge : le week-end mitigé du Boutsen Ginion Racing qui est à oublier au plus vite. La performance était là mais cela n’a pas payé sur le plan comptable.  La 7ème place de Tom Coronel en Course 1 est le seul lot de consolation pour le team wavrien qui aura à coeur de prendre sa revanche dans un mois à Villa Real, sur les terres de son conseiller de luxe Tiago Monteiro dont le retour à la compétition est de plus en plus imminent…