Comme de coutume, la 1ère course du WTCR à Marrakech a été très animée avec des bagarres musclées et une poignée d’abandons. Au final, celui qui passait à travers toutes les embûches fut le poleman Esteban Guerrieri (Honda ALL-INKL) qui mena tous les tours pour s’imposer et signer un carton plein au championnat.

L’Argentin a tenu en respect la Lynk & Co de Thed Björk qui aura navigué en 2ème position constamment devant Jean-Karl Vernay. Le Français du Audi Sport Leopard Racing était toutefois pénalisé pour un contact en course et chutait à la 7ème place, de quoi offrir la 3ème marche du podium à Nestor Girolami (Honda ALL-INKL).

Le champion en titre Gabriele Tarquini (Hyundai BRC) sauve l’honneur de Hyundai en prenant la quatrième place après avoir résisté aux assauts d’Andy Priaulx (Lynk & Co). Belle 6ème place pour Tiago Monteiro (Honda KCMG) pour son « vrai » retour à la compétition. Derrière Vernay, Yann Ehrlacher (Lynk & Co) est 8ème devant Kevin Ceccon (Alfa Romeo Mulsanne) et Nick Catsburg (Hyundai BRC).

Après être parti depuis le 23ème rang, Fred Vervisch a réalisé une solide remontée pour terminer à 13ème place finale. Le Coutraisien fut hélas pénalisé de 10 secondes pour départ anticipé, de quoi le faire glisser en dehors des points. Le 2ème pilote Leopard, Gordon Shedden, est 15ème devant le meilleur représentant de PWR-Comtoyou, Mikel Azcona qui aurait pu finir dans le Top 10 sans une pénalité de 5 secondes pour un contact avec une Hyundai.

Pour les autres pilotes du Comtoyou Racing, ce fut marqué « pas de chance ». Révélation du début du meeting, Daniel Haglof (Cupra PWR) a perdu le Top 10 après être repassé par les stands et finit bon dernier. Niels Langeveld (Audi Comtoyou) a dû abandonner à mi-course avec une RS3 en crabe. Les deux pilotes du Cupra DHL Team Comtoyou, Tom Coronel et Aurélien Panis, n’ont également pas vu le drapeau à damier, respectivement sur accident et sur problème mécanique.