Ce n’est clairement pas le Dakar dont rêvait Sven Quandt pour ses troupes. Tous ses leaders ont rencontré des ennuis, Menzies (Buggy) et Roma (4×4) rejoignant beaucoup trop vite la liste des abandons.

Déjà fortement retardé, Yazeed Al-Rajhi n’a pas été verni dans cette cinquième étape. Parti très vite, le Saoudien s’est fait piéger par une grosse vague en roulant près de l’Océan et n’a pu empêcher son Buggy d’être emporté à quelques mètres du bord et de s’enliser.

S’il était sorti de ce mauvais pas par Garafulic, c’est à la corde derrière Mikko Hirvonen qu’il ralliait l’arrivée de la spéciale.

(Photo Francois Flamand / DPPI)

La journée n’était guère meilleure pour les autres pilotes X-Raid puisque Hirvonen, Garafulic et Przygonski s’ensablaient comme tant d’autres dans les dunes de sable mou péruviennes.

(Photo Eric Vargiolu / DPPI)

A l’arrivée de cette 5e étape, la meilleure Mini était celle de Terranova, 6e à 24 minutes. Hirvonen perdait quant à lui plus de 2 heures.

10e de l’étape, Jakub Przygonski et Tom Colsoul sont le meilleur équipage X-Raid, occupant la 8e place du général à 2h16 des leaders.

(Photo Francois Flamand / DPPI)

Les autres pilotes X-Raid sont 12e (Terranova), 15e (Hirvonen), 28e (Garafulic) et 29e (Al-Rajhi).