Les choses ont un peu bougé durant cette 2e boucle du premier jour, avec d’entrée de jeu une crevaison pour Kevin Abbring (VW Polo) sur la fin de Hollebeke (ES 6), un fait de course qui le voyait concéder 10″ à Breen et s’effacer au profit de la voiture-sœur de Kris Princen pour une 2e place… qu’il récupérera au terme du dernier chrono de la journée. Le Hollandais est néanmoins à déjà plus de 24″ de l’Irlandais, à qui va clairement l’avantage ce soir. « Il faut rouler avec la tête et garder le rythme », se contentait de commenter Kevin à son retour à Ypres. Sages paroles qu’il faudra confirmer demain…

Car à en croire les écarts, Breen n’a pas l’air décidé à lever le pied : 3″10 sur son plus proche suivant après l’ES 5, 24″50 après un kilométrage équivalent 4 chronos plus loin. A titre indicatif, celui qui sépare la Polo de tête de la première Porsche est passé de 1’52″00 après l’ES5, à… 4’11″30 après l’ES9.

On note aussi des sorties pour les Skoda de Kevin Van Deijne et Rhys Yates (il était 6e au général et 1er du BRC anglais), respectivement en fin de spéciale 6 et 8. D’autres pilotes d’outre-Manche ont connu des déboires sur cette boucle, à savoir Matt Edwards (Ford Fiesta), qui a perdu une trentaine de secondes sur crevaison, et Martin McCormack (Skoda Fabia), qui s’est payé une chaleur sur la fin de Kemmelberg (ES9). Une aubaine pour Tom Cave (Hyundai i20), désormais leader de la délégation anglaise pour… 0″20 devant McCormack (ils sont 7e et 8e).

Crevaisons aussi (à deux reprises !) pour Ole Christian Veiby (Hyundai i20), qui de ce fait n’a pas pu aller plus loin. Quatre places de perdues aussi pour Davy Vanneste (VW Polo), en raison d’une crevaison (ES7 Mesen), ce dont profite Kevin Demaerschalk (Citroën C3), qui grimpe de 4 rangs, en 6e position absolue.

Régulier, Sébastien Bedoret (Skoda Fabia) reste dans le sillage de Princen au pied du podium, tandis que son « maître », Freddy Loix, est fidèle à lui-même. Parti à son rythme, sans prendre de risques et le temps de se (re)mettre dans le bain, « Fast Freddy » a progressivement amélioré ses temps (son meilleur et un 4e sur l’ES6) et progressé au général pour pointer ce soir au 5e rang, position qui est sienne depuis la spéciale 7.

Chez les « Porschistes », « Tim » Van Parijs a su conserver l’avantage sur Frédéric Deplace, à qui il a encore grapillé 3″6 pour porter son avance à 14″6. Claudie Tanghe (3e) et Chris Van Woensel (4e) sont respectivement à 32″00 et 52″70 de la GT3 N°30.

Enfin, en Junior, Achiel Boxoen (nouvelle Ford Fiesta R2) se partage les scratches avec Amaury Molle (Peugeot 208), mais distrait par la sortie de Gilles Pyck dans l’ES2 (Hollebeke), il a crevé et s’est arrêté pour changer de roue, ce qui lui a coûté 3 minutes. Dès lors, c’est Molle qui mène largement la danse, avec 43″20 d’avance sur Manuel Merlevede (Peugeot 208). Chez les Anglais, James Williams (Ford Fiesta) précède James Wilson (Peugeot) de près de 2’20″. Pointé au 21e rang, Williams est par ailleurs leader en catégorie R2, une quinzaine de secondes devant Timo Van der Marel (Opel Adam).

Un dernier mot sur le nouveau Masters, où Thierry Neuville mène allègrement ; sa Hyundai i20 Coupé WRC précède la Ford Fiesta WRC de Bryan Bouffier de près d’une minute.

Autant de choses que la longue journée de demain pourraient encore pas mal changer… Rendez-vous dès 10h15 pour les premiers résultats de cette seconde étape.

Source: Com