Après un meeting inaugural à Francorchamps, le TCR Benelux se dirige vers Zandvoort, une piste légendaire où les jeunes loups du RACB National Team ont brillé, l’an passé, au volant de la SEAT Leon.

Ce serait un euphémisme de dire que le premier rendez-vous du TCR Benelux ne fut pas placé sous le signe de la réussite pour Denis Dupont et Sam Dejonghe. Alors qu’ils espéraient quitter le paddock de Francorchamps nantis de gros points, ils ont collectionné les pépins.

«Ce fut un week-end teinté de beaucoup de malchance», analyse Denis Dupont. «Mais on a démontré, tant sur le sec que sous la pluie, que la pointe de vitesse est là. Je ne doute pas que nous avons la capacité d’atteindre l’objectif, à savoir décrocher le titre

«Ce que je retiens de ce meeting difficile, c’est qu’il faut être dans le coup dès les qualifications», ajoute Sam Dejonghe. «Si, pour une raison ou l’autre, on n’est pas compétitif lors de l’exercice du tour chrono, la situation est compromise pour la suite du week-end

Les représentants du RNT ont toutefois tourné la page. Les voici concentrés sur Zandvoort. «Une piste qui nous avait souri l’an dernier», rappelle Sam. «Nous avions remporté la course longue. J’apprécie beaucoup ce tracé à l’ancienne. Il y a pas mal de dénivelé et, surtout, fort peu de dégagements. L’erreur se paie cash. Ce qui valorise le pilotage

«Nous allons pouvoir mesurer la ferveur des race fans néerlandais», poursuit Denis Dupont. «L’an dernier, le TCR était l’invité du meeting DTM et il y avait déjà beaucoup de monde. Cette fois, l’événement est axé sur Max Verstappen dont on sait à quel point il est populaire dans son pays. Je pense que nous allons évoluer devant des tribunes combles. Décrocher de bons résultats sera d’autant plus motivant.»