Lorsque les feuilles des arbres jaunissent et que la pluie et le vent font concurrence au beau temps, l’effervescence gagne le petit monde des compétitions pour 2CV ! Créées en 1985 par la célèbre Ecurie Santa-Fé, les 24 Heures 2CV restent l’incontournable rendez-vous de fin de saison sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Et même si le millésime 2018 tombe assez tôt au calendrier, les inconditionnels de la géniale invention d’André Citroën seront fidèles au rendez-vous ces vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 octobre.

Une chose est sûre : le double tour d’horloge le plus convivial de l’année évolue. Si quelque 130 voitures garniront la grille de départ samedi sur le coup de 15h30, cette année, les C1 Racing Cup, dont la majorité en provenance du Royaume-Uni, seront présentes en surnombre, puisque ce sont 47 2CV qui sont annoncées, pour 83 C1 qui restent proches de la série ! Comme on a pu s’en rendre compte par le passé, la cohabitation entre ces deux générations de chevronnées est bonne, de quoi permettre à chacun de prendre un maximum de plaisir…

En hommage à Michel Honin

Autre tradition qui a du bon : les candidats à la victoire finale sont particulièrement nombreux ! Et on peut compter sur le clan BNLL, privé de son succès sur le tapis vert en 2017, pour retrouver la plus haute marche du podium et entériner une troisième victoire absolue au terme de la course la plus prestigieuse de la saison. Seront donc à tenir à l’œil la #42 BNLL Saxoprint (Car-Roustan-de Latre du Bosqueau-Malcause), en quête de revanche, la #43 BNLL4 GT Racing (Jossieaux-de Bonhome-Courtois-Brieven-Coppieters), la #65 BNLL2 (Crespin-Crespin-Fosseur-Steels) et la #74 BNLL3 CRAC (Denis-Gies-Michel-De Kelper). Impressionnante armada !

De motivation, on n’en manquera certainement pas dans les rangs de la #44 Toiture Honin quelques jours à peine après le départ de l’emblématique Michel Honin, double vainqueur de l’épreuve en 2002 et 2010. Olivier Renaud, Gaëtan Hayot et Jérôme Heinen auront à cœur de faire briller les célèbres couleurs, et là-haut, sûr qu’ils auront un supporter de choix qui les accompagnera dans cette nouvelle cavalcade…

Considérées comme une affaire de spécialistes, les 24H2CV sont le repère d’une bonne poignée de gros bras s’étant déjà imposés et connaissant donc par cœur le mode d’emploi ! Un groupe dans lequel on retrouve bien sûr la #1 JMCE Racing 1 de Licops-Licops-Licops-Lacroix, quadruple lauréate, la #5 La Botte (Furlotti-Olivier-Beaufort-Vynckier-Hauris), mieux armée que jamais, la #8 Phoenix Racing Team (Santkin-Piette-Hemroulle-Hemroulle), la #70 CMDL by CGS (Hooreman-Renaux-Gillard-Draps), sans oublier bien sûr la famille Jamar, avec Marc et Eric ayant cette fois rejoint les rangs de la #18 2CV Passion Trapanelle, au volant de laquelle se produiront les Chenier, Hortulanus, Tricoche et Brugmans.

Une troupe de bolides de pointe qui s’enrichit encore de la #2 Kiss 2, avec le double vainqueur José Close entouré de Chloé Van Hove, Raphaël van der Straten et Alex de Latre du Bosqueau, la #3 Mickey Racing accueillant Lino Pecoraro avec Michël Berben, Philippe et Maxime Marquet, la #7 Flax Team (Rosy-Delvaux-Devillers-Marchandisse-Marchandisse), la #11 Team Manitou 11 (Vandermosten-Moureau-Pulinx), la #14 Golden Horse (Blaise-Blaise-Louys-Schmidt), la #23 Kimy Racing (Vigneron-Gasperin-Boulange), la #29 FKT1 (‘Poupou’ Van Gysegem-Maes Abrahams), la #96 DS Racing (Dumoulin-Fritchley-Nopère), la #99 DRM Motorsport (De Robiano-De La Serna-Businaro), la #129 FKR2 (Abrahams-Jaminet-Beaupain) ou encore les pirates de l’Oregon Team (#83 Ragonesi-Watteyne-Asnong-Debroux). Une liste nullement exhaustive de bolides relevant tous de la catégorie ‘Hybride’ avec des bolides à mécanique BMW…

Traditionnellement, la classe ‘Expérimental’ accueille des bolides ‘différents’ ! Cette année, croiseront le fer la #46 JCL Driving by Donnay Monami (Detrait-Petralia-Monseur-Le Leu-Lempereur-Lempereur), la #80 VGS Collé Racing Team (Van Hees-Vansprengel-Vanden Driessche) et l’habituelle et spectaculaire #77 Burton Racing (Van de Wauwer-Gascard-Marville-Pirlot).

Du côté des ‘Améliorées’, la #47 2CV Wet Dream RT remet sa victoire de 2017 en jeu, Staf Mertens, Luke Schwartz, Rafael Branke, Sven Wijmeersch, Peter Van Israel et Hans Smit étant déjà sûrs de retrouver sur leur route la #68 Team FG 2CV Passion, avec le quatuor Sultana-Lercher-Guillaume-Vassard. Un duel qui sera à n’en point douter arbitré par la #31 2PK Racing Team (Willaert-Staelen-Deopere-Dekeyser), la #72 Team Basket Cup (Brisse-Dubois-Morvant-Gablier) et bien sûr la #90 2CV de Feu (Brethenoux-Brethenoux-De Well-Vermylen-Bernet).

Quant à la catégorie ‘Classique’, qui regroupe les 2CV et Dyane les plus proches de la série, elle ne cesse de faire de nouveaux adeptes. Un peu comme si ces 24H2CV revenaient à leurs premières amours. Pour poursuivre sur leur lancée de 2017, les Hollandais de la #123 Dutch Dyane Racing Team (Van Koppen-Van Der Goes-Van Der Voort-Van Der Voort-Nederpel) devront venir à bout d’une concurrence très internationale riche de la #40 2CV GTE 40 (Houdan-Bouche-Bourbonnois), la #41 Team Basket Cup (Gablier-Gablier-Venot-Gaugry), l’inévitable #69 La 2CV Mania (Beaujean-Collin-Hoeymakers-Noerdinger), la #93 Pénélope (Braeckman-Braeckman-Kervyn-Russel), la #98 Rétro Racing Team (Van de Velde-Van Den Brande-Arys), la #261 Les Bielles de Giel (Bouillard-La Scala-La Scala-Soubigou), la #375 2CV EGD Endurance (Daniel-Levasseur-Grafteaux-Letot-Ravin), la #435 2 Pattes Foll (Cannesant-Cannesant-Votte-Tailleur) et la #602 BKS (Asselborn-Asselborn-Rosner-Cadot-Mercier-Surel). Vous l’avez compris, va y avoir du sport…

Des C1 Racing Cup partout !

Elles seront incontournables sur le circuit deux tours d’horloge durant ! La C1 constitue un véritable phénomène, surtout chez nos amis Anglais. Parmi les dizaines de bombinettes frappées des chevrons évoluant sur le circuit, 26 entreront en ligne de compte pour le classement C1 Racing Cup. Les teams favoris sont FloRacing (Maka-Marin-Pax-Servais & Couturier-Borner-Pirlet-Flohimont), Beaufort 1 (Collette-Bauduin-Gillard-Bruyer), Heritage Event Car (Beeckman-Denis-Neutelers-Belkreir-Deby), FSA 1 (Seeuws-Mans-Verlinde), FSA 2 (De Wit-Agenais-Vanherck-Van Den Hemel), Muppet Racing (Petit-Delvaux-Denis-Corthals-Delvaux), Splimo by TDS Racing (De Braekeleer-Gosselin-Buret), MGC by CGS RT (Ide-Bry-Cristinelli-Duquesnoy), Ça roule Racing (Muller-Muller-Laloux-Loly), Ecurie Azur (Princen-Princen-Peeters-Chapel-Jeukenne), Kimy Racing (Matot-Matot-Matot), FKR 3 (Etienne-Dujardin-Ryserski-Paisse-Paisse-Etienne), GabanSportAuto (Gaban-Gaban-Machtelinckx), en plus des bolides en lien avec l’opération Cap48 de la RTBF, dont les – prestigieux – équipages comprennent les noms de Kevin et Jonathan Borlée.

Dans la catégorie ‘Guest’, les Britanniques sont archi-majoritaires, rejoints par une poignée de Hollandais, des Américains, un Australien, un Néo-Zélandais, un Danois, un Suisse, un ressortissant des Emirats Arabes Unis et deux citoyens de… Hong-Kong ! Epreuve mondiale, vous disait-on…

Comme le veut une autre tradition, la Hundred Series by BGDC est de retour en avant-programme des 24H2CV, avec une épreuve de 200 minutes qui réunira près d’une quarantaine de bolides samedi entre 11h45 et 15h05, avant l’incontournable Parade qui regroupera des centaines de 2CV, Dyane et assimilées, le tout dans une ambiance survoltée. C’est à 16h30 que sera donné le départ de la 34ème édition des 24H2CV 2018. Et qu’ça roule !

Source: Com