La #42 BNLL 1 à Zolder, la #17 MCC Team Seventeen Hafa et la #33 FKR-M1 à Mettet, et maintenant, la #129 Classico à Magny-Cours ! Pas de doute, la première partie de saison de la 2CV Racing Cup 2021 est synonyme de résultats variés à souhait, preuve qu’entre les équipes de pointe, la bagarre est aussi intense que permanente…

En s’adjoignant les services du jeune et rapide Mathieu Detry en vue des 12 Heures de Magny-Cours, Robert Van Gysegem a assurément mis dans le mille ! Comptant parmi les réels espoirs du sport auto en noir-jaune-rouge, Detry dispute cette saison la 24 Hours Series, ce qui signifie que les courses de longue haleine, il connaît ! Dans la Nièvre, il a découvert le pilotage d’une 2CV de la catégorie Hybride, la #129 Classico, et… il a adoré ! « Je ne savais pas à quoi m’attendre, et franchement, je suis séduit, commente Mathieu. Jamais je ne me suis autant amusé sur ce circuit de Magny-Cours. Ces courses de 2CV et de C1 respirent la passion, le respect entre les concurrents est réel, et cette #129 est très agréable à piloter ! Je pouvais difficilement espérer meilleur début dans la catégorie, et je peux vous assurer qu’on me reverra, notamment lors des 24H2CV à Francorchamps… »

D’un bout à l’autre de ce tour d’horloge marqué par des conditions météorologiques changeantes, Detry a signé des chronos toujours plus rapides, au point de s’offrir définitivement le record du tour en 2’16’’428 sur le coup de… 22h30, après 10 heures de course ! Des performances qui ont donné des ailes à Robert Van Gysegem, rapide lui aussi, ce qui a permis à la #129 Classico de progressivement se ménager une avance de plus en plus intéressante – en dépit d’une brève panne de carburant synonyme de perte de temps -, et de l’emporter avec près d’un tour d’avance. Ce qui nous donne un quatrième vainqueur en autant de courses disputées cette année. Que demander de plus ?

Dans le sillage de la #129, la bagarre a fait rage, et en dépit d’un Stop & Go en seconde partie de course, la #16 The Golden Horse 2 de Jean-Pierre Blaise, Gérard Schmidt et Sébastien Piette n’a connu aucune défaillance technique, achevant l’épreuve dans le même tour que les vainqueurs, pour finalement devancer de 21 petites secondes la #42 BNLL 1 de Clément Nopère, Mathieu Devos et Michaël Jassogne ! Une fois encore, ce sont de petits riens qui ont fait la différence au bout d’une épreuve de 12 heures…

Moins de réussite pour les équipages lauréats aux 2 X 6 Heures de Mettet, avec le 4ème rang final pour la #17 MCC Team Seventeen Hafa d’Alec Graham, Christian Tiggeler, Sébastien Lagorce et Jean-Michel Hery, qui avait perdu des plumes dès le début de course avant de superbement revenir dans le parcours, en dépit de l’une ou l’autre pénalité. Scénario plus compliqué par contre pour la #33 FKR-M1 de Mehdi-Rik Bouchereau, Laurent Bressan et Samuel Chenier, ralentie à plusieurs reprises, qui a finalement dû se contenter de la 7ème place en catégorie Hybride, derrière la #3 Mickey Racing de Michaël Berben, Maxime et Philippe Marquet, et la #10 JMCE 10 de Patrice Lacroix, Etienne et Léonard Licops.

D’autres concurrents de pointe ont eu moins de chance, avec une panne de carburant ayant contrecarré les plans de la #14 The Golden Horse pilotée par André Blaise, Jean-Marc Louys et Jean-Claude Kauffmann. Pour la #65 BNLL 2 de Claude, Bernard et Michel Crespin, accompagnés d’Yves De Kelper, c’est un changement de moteur – réalisé en moins de 40 minutes ! – qui a entraîné une chute dans le classement, tandis que la #50 BTEK Team des Français Stéphane Claudel, Michel Carle, Gauthier Giry et Charles Tournade a rencontré divers soucis, dont un bris de cardan. Manquait hélas à l’appel de la grille de départ la superbe #70 CGS Racingteam de Christophe et Steve Hooreman, qui devaient faire équipe avec David Dermont, bolide hélas handicapé par des soucis électriques qui l’ont empêché de se présenter au départ.

A noter la présence d’une voiture de la catégorie ‘Xpérimental’, la #68 Team FG des Français Thomas Lercher, Thierry Mazurier et Lucas Stoerkler, propulsée par un bloc Ormep 760 de construction hexagonale. L’association Ormep, basée dans la région de Toulouse, commercialise des moteurs 2 cylindres de 760cc, et après en avoir écoulé une centaine d’exemplaires à des propriétaires de Citroën 2CV, Dyane et Visa, a tenu à éprouver sa mécanique en course. A revoir, assurément…

Deux ‘Classiques’ étaient également de la partie à Magny-Cours, la #435 2 Pattes Foll de Leny et Justin Cannesant, Marie Bourgois et Guillaume Flipo n’ayant jamais quitté les avant-postes, pour l’emporter devant la #13 de Stéphane Vassard, Thierry Ehrahrdt, Ludovic Arnoult et Amandine Sailly.

Au terme de cette quatrième course de la saison, la 2CV Racing Cup va mettre le cap sur le Circuit F1 de Zandvoort, pour une joute de 6 heures programmée le week-end des 4 et 5 juin. Après quoi, les équipes auront enfin l’occasion de souffler et savamment préparer les 24H2CV de Francorchamps, tandis que la finale de la compétition est programmée sur le tracé français de Croix-en-Ternois à la fin novembre.

Source: Com