C’est un pionnier du sport automobile espagnol qui a tiré sa révérence cette nuit. Adrian Campos est décédé à l’âge de 60 ans. La nouvelle a été confirmée par l’écurie éponyme dont il était toujours le président. L’Ibère a été parmi les premiers à mettre durablement le pays de Cervantès sur la carte des compétitions sur circuit.

Campos est surtout connu pour avoir couru pour Minardi en 1987 et 1988, sans grande réussite en raison du piètre matériel à sa disposition. Il est par la suite devenu champion d’Espagne de super tourisme en 1994 au volant d’une Alfa Romeo 155.

Les plus jeunes générations le connaissent surtout pour son écurie de course que nombre de noms ronflants ont fréquenté. Marc Gene, Fernando Alonso, Vitaly Petrov ou plus récemment Alex Palou font partie de ceux-là. World Series by Nissan, Formule 3, Euroformula, AutoGP, GP2 Series puis Formule 2, GP3 Series puis F3 FIA, Campos Racing fut de tous les combats. L’écurie basée à Valencia fait même les petites mains en Formula E pour NEXTEV puis pour Mahindra.

Elle a même manqué de courir en F1 en 2010 avec un certain Bruno Senna comme premier pilote. Hélas, le rêve a viré au cauchemar, Campos ne pouvant réunir le budget nécessaire. José Ramon Carabante a repris les rênes du projet pour ce qui allait devenir Hispania puis HRT.

Lui aussi passé par la case pilote, son fils Adrian Jr occupe les fonctions de directeur sportif. A sa famille et ses proches, la rédaction de SPEED Magazine adresse ses plus sincères condoléances. Descanse en Paz.

M.B