Cinq semaines déjà après ses débuts victorieux à Nogaro, Ugo de Wilde aborde le deuxième rendez-vous de l’Alpine Europa Cup en leader sur le circuit de Magny-Cours. Objectif : garder la tête du championnat sur un tracé où il n’a encore jamais connu la réussite.

Situé au sud de Paris, à environ 550 km de Bruxelles, le circuit de Nevers Magny-Cours créé en 1986 pour accueillir le GP de France de F1 n’a jamais véritablement souri à Ugo de Wilde.

« J’y ai déjà disputé huit courses en monoplace, six en F4 et deux en Eurocup Formula Renault, et je ne connais toujours pas le chemin du podium, » raconte Ugo. « J’aime pourtant bien cette piste, mais ce n’est visiblement pas réciproque. Je me souviens être parti une fois en première ligne aux côté de Caio Collet en F4 puis avoir glissé dès le deuxième virage sur une plaque d’huile laissée par une Clio Cup lors de la course précédente. Une autre fois, j’ai été percuté à l’épingle d’Adélaïde par un concurrent auteur d’un freinage suicide. Et l’an dernier, je n’avais pu faire mieux que deux fois septième en Eurocup Formula Renault. On va essayer de corriger cela et de décrocher mes premiers trophées. »

Très chargé avec non moins de neuf séries au programme, le week-end dans le cadre du GT World Sprint débutera ce jeudi par deux séances libres pour tenter de définir les bons réglages. La première séance qualificative de quinze minutes est programmée dès vendredi à 10h55 avec une manche initiale en début de soirée à 19h25. La seconde se disputera samedi à 13h10 après une seconde « qualif » à 9h30.

« La météo s’annonce maussade pour la fin de semaine, » poursuit le pilote Alpine Centre Brussels. « Je vais donc très certainement à un moment ou un autre enfin découvrir le pilotage de l’Alpine sur le mouillé. Un petit handicap par rapport aux concurrents réguliers pilotant l’A110 de la Cup depuis deux ou trois ans. J’aborde donc ce deuxième meeting en toute modestie car je sais que le niveau de la concurrence est relevé, que mes adversaires se sont bien entraînés et connaissent parfaitement ce circuit. J’attends notamment une belle réaction de mon pote Jean-Baptiste Mela qui avait remporté les deux manches ici l’an dernier sur la route de son titre. Mon principal objectif est donc d’engranger deux fois de bons points et de garder, si possible, la tête du championnat avant le prochain rendez-vous de la mi-juin, chez moi à Francorchamps. Là-bas, j’aurai l’avantage du terrain. »

En attendant, il doit essayer d’enfin trouver le chemin du podium de Magny-Cours…

Source: Com