Jourdan: «  L’Australie 2017 restera à jamais gravée dans ma mémoire »

En début d’année, on trouvait bizarre que Jourdan Serderidis ait concentré sa campagne en WRC Trophy complètement sur le 2e semestre, à l’exception du Rallye Monte-Carlo où il avait entamé la saison de façon idéale. Mais à l’heure du bilan, sa tactique aura clairement été la bonne puisqu’il a atteint son objectif de titre mondial dans la catégorie avant même la dernière manche de l’année. Et en Australie, dans une épreuve qui l’a totalement séduit l’an dernier, il a parachevé le travail avec une nouvelle victoire en WRC Trophy, ratant de peu le Top 10 absolu, ce qui permet à Fred Miclotte d’être à son tour Champion en WRC Trophy, chez les copilotes bien sûr.

« Mon idée, au départ, en allant en Australie, était de conquérir le titre de Champion du Monde des co-pilotes en WRC Trophy, » explique Jourdan Serderidis. « Il manquait encore 18 points à Fred pour devancer Sergey Larens, le copilote de Valeriy Gorban. L’objectif minimum était donc de rejoindre l’arrivée puisque nous étions seuls engagés dans la catégorie WRC Trophy sur ce rallye.

Mais avec Fred, le panache passe avant tout. Dès le test le lundi, puis en reconnaissances et tout au long de la course, il m’a poussé à chercher la performance et je me suis véritablement transformé pour rouler comme jamais sur la terre. On a multiplié les performances au fil des spéciales, avec deux top-10 et quelques belles perfs pures comme sur Argent Hills le samedi. Le dimanche, nous avons évité les pièges des spéciales devenues hyper glissantes suite aux pluies tropicales qui s’étaient abattues le matin.

Au final, nous terminons à une incroyable 11ème place au général, devant le prodige Kalle Rovanperä et devant Andreas Mikkelsen. Et nous glanons en prime 2 points au Championnat WRC, ce qui, en dehors de Thierry Neuville (qui est probablement le meilleur au monde actuellement), n’est plus arrivé depuis 10 ans avec François Duval. Et je rappelle que je suis un pilote amateur, pas un pilote d’usine! »

Jourdan Serderidis et Fred Miclotte sur le podium de Coffs Harbour, à l’arrivée du Rallye d’Australie. Ils sont champions! (photo J. Ree/Red Bull Media)

Jourdan n’est évidemment pas peu fier de terminer aussi au 22ème rang du Championnat WRC. Mais il sait aussi souligner les mérites de son équipe.

« Fred a mérité 100 fois son titre de Champion du Monde des copilotes en WRC Trophy, tant il assure dans son rôle principal mais aussi dans son travail de coaching qui m’a permis d’atteindre ce niveau en 5 ans. L’Australie 2017 restera à jamais gravée dans ma mémoire, tant j’ai passé une semaine fabuleuse dans l’ambiance de J-Motorsport, en bord du Pacifique, avec l’ensemble du team, parfaitement assisté par Thomas et Charly de PH Sport. Merci aux journalistes attentifs, très présents (de près ou de loin) sur l’évènement, tels Olivier Gaspard de la RTBF et bien d’autres. Les bons mots de Stéphane Lefebvre, un pilote officiel, qui jouait le rôle de consultant pour la RTBF dans le direct sur la Power Stage (voir https://www.rtbf.be/auvio/detail_wrc-live-stage?id=2279266 , de 27’30 à 30’30, NdlR) m’ont fait grand plaisir. C’est vraiment gratifiant. Je ne vais pas oublier ça non plus. Et le passage sur le podium à Coffs Harbour, avec tout le team, restera aussi un très grand moment, absolument unique. »

Jourdan Serderidis s’est fait plaisir sur les belles spéciales d’Australie et, comme partout ailleurs cette année, il a évité toute erreur. (photo Timo Anis)

La saison 2017 de Jourdan Serderidis n’est pas finie pour autant: « Rendez-vous maintenant pour le show au Champion’s Day à Mettet le 3 décembre. L’occasion pour certains de monter à ma droite, pour quelques sympathiques sensations à bord de notre fabuleuse DS3 WRC Specs 2015. Et puis, ce sera probablement la réception de la FIA à Paris le 8 décembre… »