C’est avec satisfaction que BMA peut dresser le bilan d’un solide week-end. Lors de la 5ème édition du Romania Historic Winter Rally, l’équipe alignait pas moins de 8 voitures au départ, 6 Porsche 911, 1 Subaru Impreza 555 mais aussi une Hyundai I20 R5, et elles ont toutes rejoints l’arrivée.

Aux alentours de Brasov, en Roumanie, le Romania Historic Rally était organisé pour la 5ème fois. Dispersé sur 3 journées, ce sont quelques 218 kilomètres, répartis sur 16 spéciales contre le chrono, que les concurrents ont parcourus. Avec des températures positives omniprésentes, les belles spéciales enneigées se sont dégradées au fur et à mesure des passages des bolides munis de pneus cloutés. La dégradation de la route a entrainé d’innombrables pirouettes et pépins mécaniques, avec certains abandons à la clef. Rien de tout cela pour les pilotes BMA. Avec 8 équipages au départ, et autant à l’arrivée, il convient de parler d’un weekend réussi!

Vendredi dans le premier tronçon, Frédéric Rosati a d’emblée signé le temps scratch alors qu’il découvrait le comportement de la Subaru Impreza 555. Après avoir disputé un rallye très régulier, pointant à 9 reprises dans le top 3, Frédéric et son copilote Philippe Marchetto ont placé leur bolide, disposant de 4 roues motrices, sur la 3ème marche du podium final!

Les activités toujours plus importante de BMA, le nombre de voitures au départ peut en témoigner, ont eu pour conséquence que Bernard Munster se présentait également au départ de l’épreuve Roumaine, navigué pour l’occasion par Nikolas Dejonckheere. Ces derniers ont, à 1 tronçon près, toujours pointé dans le top 3 de la catégorie VHC2, réservée aux véhicules à 2 roues motrices, bon pour une 4ème place au générale ainsi qu’une 2ème place de catégorie. “Nikolas a fait du bon boulot pour une première expérience dans le baquet de droite. Donner des notes dans des spéciales ou le paysage est ‘tout blanc’ n’aide clairement pas à se repérer. Spéciales après spéciales il s’est amélioré et on voit clairement l’évolution à la fin du weekend.’’

Avec Gérard Marcy, BMA a placé une deuxième voiture dans le top 5 de la catégorie VHC2. Étant navigué pour la première fois par Jean-Louis Hottelet, Gérard n’a cessé d’augmenter le rythme pour signer des chronos de plus en plus performants. Il termine 7ème au général après avoir signé 3 meilleurs temps Porsche sur la dernière journée.

Habitués de l’épreuve Roumaine, Jean-Michel Martin et Philippe Moortgat ont signés des chronos sympas tout en composant avec les conditions délicates qu’on pouvait retrouver dans le pays de Dracula. Après avoir combiné plaisir et bonne ambiance, mais aussi une grosse attaque dans la dernière spéciale, Jean-Michel conclu son rallye au 15ème rang tandis que Philippe termina, après une intense bagarre au milieu de classement, à la 19ème position.

Francis Heyse et Philippe Dubaere qui participaient pour la première fois au Romania Historic Winter Rally ont respectivement terminés à la 21ème et 23ème position, après avoir découvert la conduite sur des spéciales étroites et enneigées. Une sacré performance sachant que cette 5ème édition a pu compter sur un plateau de qualité avec pas moins de 45 voitures au départ.

Ouvreur de luxe, Bertrand Pierrat a pu gouter aux sensations provoquées par le pilotage d’une R5 sur la neige. N’ayant pas été chronométré lors de ses passages dans les spéciales du rallye, Bertrand n’est pas repris dans le classement final. Mais une chose est sûre, l’équipage de la Hyundai I20 s’est amusé tout au long du weekend!

Source: Com