Décidément, ce Dakar 2018 a démarré très fort. Proposant 296km contre le chrono, essentiellement dans les dunes, la troisième étape entre Pisco et San Juan de Marcona a une fois encore fait des dégâts.

La principale victime du jour n’est autre que Nani Roma, qui a été contraint à l’abandon à l’arrivée de l’étape après être parti en tonneaux avec sa Mini 4×4 à quelques kilomètres du but. La meilleure chance de Mini disparaît donc des classements…

Ce n’était décidément pas le jour de Mini puisque Mikko Hirvonen a perdu plus de 2 heures. Après le retrait de Menzies et la collision hier de Al-Rajhi, les Buggies de chez X-Raid ont perdu toute chance de briller.

Dans cette étape, le plus fort a été le premier leader du rallye, Nasser Al-Attiyah. Après un petit passage à vide hier, le Qatari s’est imposé avec 4’05 » d’avance sur Stéphane Peterhansel, emmenant un quatuor de Peugeot puisque l’on retrouvait ensuite Sainz (6’07 »), Despres (7’43 ») et Loeb (8’34 »).

(Photo Overdrive Media)

Les quatre Peugeot étaient suivies à l’arrivée de cette étape par les deux autres Toyota officielles, celles de De Villiers (10’11 ») et Ten Brinke (22’42 »).

Au général, Peterhansel a pris la tête devant Despres (3’11 »), Al-Attiyah (7’43 »), Loeb (10’11 »), De Villiers (11’23 »), Sainz (14’47 »), Ten Brinke (31’18 ») et Terranova (35’19 »).

Associé à Stéphane Prévot, le Chinois Yong Zhou pointe au 18e rang, juste derrière l’autre Toyota du Néerlandais Van Merksteijn.

(Photo Overdrive Media)