Pour tous, ce fut une aventure. Les participants à la première édition du Dakar Classic garderont à jamais à l’esprit qu’ils ont fait office de pionniers : celle de l’ouverture du plus célèbre des rallyes-raids, sans plus moderne et professionnel, à son glorieux passé d’antan. Celui où le bivouac était bohème et mettait les mains dans le cambouis, mais toujours avec le sourire. Sur les 24 bolides engagés, un seul n’a pas vu l’arrivée Gageons que là-haut, Thierry Sabine doit être fier de ces aventuriers.

La Belgique était bien représentée lors de cette première année et tous nos représentants ont rejoints Djeddah ce vendredi. Le meilleur résultat est à mettre à l’actif de Benoit Callewaert et Ghislain Morel qui achèvent l’épreuve à une très belle 9ème place absolue. Le duo au buggy VW Baja a réalisé un très beau parcours, non sans faire quelques coups d’éclats. Benoit et Ghislain achèvent l’épreuve avec un retard de 15228 points sur le tandem français Marc Douton-Émilien Detienne qui s’est montré intraitable pendant tout le rallye à bord de leur buggy Sunhill.

Un peu plus loin, Emmanuel Eggermont et Édouard De Braekeleer ont cueilli la 13ème place. Figurant constamment dans le « midfield », nos deux coyotes ont attiré beaucoup de sympathie à bord de leur très beau buggy VW APAL. Manu et Édouard devancent de deux rangs l’équipage féminin composé de l’Américaine Amy Lerner et de la Belge Sara Carmen Bossaert qui ont émoustillé beaucoup d’appareils photos avec leur sublime Porsche 911 SC préparée par Stéphane Henrard. Le duo a toutefois laissé quelques plumes lors de la première semaine suite à une lourde pénalité. Amy et Sara précèdent le trio Didier Monseu-Niels Lescot-Édouard Fraipont et leur camion MAN.

Et l’ultime étape dans tout cela ? Tandis que la paire espagnol Gutiérrez-Rodriguez (Mercedes Classe G) décrochait la 1ère place, Callewaert-Morel finissaient 8èmes, Lerner-Bossaert 15ème, Eggermont-De Braekeleer 18èmes et Monseu-Lescot-Fraipont 21èmes. Encore bravo à tous, et à l’an prochain on espère !

M.B