Longue de 277km, la spéciale de l’étape 1 du Dakar 2021 reliant Jeddah à Bisha a été le théâtre d’un Mano-à-mano superbe entre les deux artificiers du Mini Team X-Raid que sont Carlos Sainz et Stéphane Peterhansel. Si le Français semblait avoir l’avantage, le Madrilène a sorti la grosse attaque dans les derniers kilomètres pour arracher la victoire d’étape pour 25 petites secondes. Le Matador en profite pour prendre la tête des opérations au général avec 8 secondes d’avance sur « Peter ».

Les deux Mini ont fait le vide autour d’elles puisque leur proche poursuivant est à plus de trois minutes, à savoir le Ford de Martin Prokop. On retrouve ensuite les deux Century de Serradori et Seiadan ainsi que le Peugeot 3008DKR de Khaled Al Qassimi. Tout ce beau monde est à plus de six minutes.

Cela signifiait qu’il faut descendre à la septième place pour trouver le premier Toyota Hilux, en l’occurrence celui de Giniel de Villiers. Le Sud-Africain a lâché près de 9 minutes et précède le BRX Hunter de Nani Roma. Vainqueur du prologue, Nasser Al-Attiyah a connu moins de réussite. Le pilote Toyota avait déjà lâché plus de 10 minutes au km 177. Le Qatari termine à 12 minutes des Mini.

Yazeed Al Rajhi (Toyota), Orlando Terranova (Mini) et Bernhard Ten Brinke (Toyota) signent un tir groupé autour de la 15e place et sont les grands perdants du jours. Les trois hommes, candidats au podium final, cèdent déjà une vingtaine de minutes à Carlos Sainz.Et Sébastien Loeb dans tout ça ? L’Alsacien a connu une journée difficile et accuse déjà 24 minutes de retard. Autant dire que les espoirs de victoire du nonuple champion WRC sont déjà bien douchés…

Demain, la caravane ralliera Bisha à Wadi avec une spéciale de 457km à avaler, en plus de 228 bornes de liaison. L’heure est venue de s’attaquer aux premières dunes, sur une longueur d’une trentaine de kilomètres, à négocier dans le premier tiers de la spéciale. Question couleurs, le jaune est à l’honneur mais les dunes blanches apportent leur touche de contraste. Une longue section de horspistes, version « open space » du désert, précède un enchaînement final de pistes sablonneuses.

Classement général après Etape 1:

M.B