Ils y sont donc parvenus. Déjà victorieux sous le soleil de Barcelone, Yifei Yé, Robert Kubica et Louis Delétraz ont offert à WRT sa deuxième victoire d’affilée sous les nuages de Spielberg. Grâce notamment à un récital du Suisse qui est sorti vainqueur d’un match final homérique face à Franco Colapinto (Aurus n°26) par des conditions délicates, le team de Vincent Vosse consolide son avance au championnat et démontre que son succès catalan n’était pas le fruit du hasard. Le podium est complété par G-Drive Racing, la n°26 de Colapinto-de Vries-Rusinov devançant la n°25 de Falb-Andrade-Mehri.

« Happy end » pour Ulysse De Pauw et Ugo de Wilde. Bien que partis 16èmes en LMP3 après des soucis de freins en essais libres et un mauvais choix de pneus en qualifications, les deux jeunes Belges et leur équipier allemand Martin Hippe ont livré une très belle course. Ulysse, chargé du premier stint, est remonté jusqu’en 3ème position. Sa remontée a toutefois été contrariée par un drive through pour non-respect des track limits.

Devant rallier l’arrivée, Ugo a cueilli le drapeau à damier en 4ème position. Mais la Ligier n°13 Inter Europol a directement gagné un échelon suite à une pénalité survenue dans les dernières minutes pour la Ligier GRAFF n°8.

Mais voilà: le team français a porté réclamation auprès des stewards et est parvenu à faire passer sa pénalité de près de 2 minutes à seulement… 18 secondes ! Et comme, malheureusement, de Wilde a été parmi les premiers à recevoir le damier derrière l’Oreca WRT, la Ligier Graff avec David Droux au volant a bénéficié d’un tour bonus qui lui a permis de prendre une avance suffisante pour conserver sa 3ème place alors qu’elle n’avait qu’une poignée de secondes d’avance sur la Ligier jaune et verte. « Organisation française, team français. Qu’est-ce que vous vous imaginiez ? », vont jusqu’à lancer des personnes sensées dans le paddock.

En tous cas, Ugo de Wilde et Martin Hippe sont 2èmes du championnat LMP3 tandis qu’Ulysse De Pauw ouvre son compteur dès sa première apparition dans le championnat.

Pour être complets, citons la 8ème place de la Duqueine DKR de Hörr-Wiess-Dayraut qui a multiplié les pirouettes au cours du week-end tandis que Tom Cloet a dû renoncer sur la Duqueine Racing Expérience des frères Hauser. Victoire en GTE pour la Ferrari 488 n°83 AF Corse de Rovera-Collard-Perrodo.

Troisième manche au Castellet, le week-end du 4-6 juin.