Représentant de J-Motorsport en WRC2 en Championnat du Monde des Rallyes, Emil Bergkvist participera ce week-end au Tour de Corse sur une DS 3 R5 préparée dans les ateliers de Deinze. Il est sur la brèche en Corse depuis dimanche.

« Comme d’habitude, J-Motorsport nous a concocté une appréciable séance d’essais sur place, » souligne le jeune Suédois. « Les conditions météo variables n’étaient peut-être pas idéales pour préparer une épreuve qui s’annonce sèche, mais au moins, nous sommes parés pour toute éventualité. Le plus important est que tout se soit bien passé, que la DS 3 se montre efficace et facile à conduire sur l’asphalte et que j’ai un bon feeling à son volant. »

Emil Bergkvist est impressionné par la sinuosité des routes corses. (photo Timo Anis)

Après cette séance d’essais, Emil et son copilote Joakim Sjöberg ont effectué comme les autres pilotes les reconnaissances étalées exceptionnellement sur trois jours, les routes de l’Ile de Beauté ne permettant pas de se déplacer d’une spéciale à l’autre aussi vite que dans d’autres pays.

« C’est la première fois que nous venons ici et nous sommes impressionnés, » s’exclame le duo suivi par Citroën Racing. « Maintenant, nous comprenons pourquoi cette épreuve est surnommée ‘Rallye aux 10.000 Virages’. La plus longue ligne droite dans nos notes doit faire… 120 mètres! Ça tourne tout le temps! On ne peut pas rouler constamment à 100% ici. Il faut préserver les pneus et les freins… Il faudra trouver le juste milieu pour rouler vite sans faire surchauffer la voiture. Ce sera le plus grand challenge ce week-end. »

Pour sa découverte de la Corse et son premier véritable rallye sur asphalte cette année, Emil Bergkvist reste raisonnable dans ses ambitions: « La priorité est de prendre de l’expérience sur ce terrain spécifique. Il y aura parmi nos adversaires des pilotes très rapides qui ont déjà roulé plusieurs fois ici. Nous allons donc partir à notre rythme. Mais nous espérons bien sûr glaner encore quelques points en WRC 2. »

Et réaliser un nouveau résultat de choix, après deux victoires au Monte-Carlo et en Suède, dans l’officieux Citroën Ultimate Challenge destiné aux pilotes roulant en DS 3 R5. Et ils seront 5 au départ!