Le Range Rover reste un véhicule extraordinaire. Et cela reste un immense plaisir de le retrouver. Même dans une « petite » version… (19.05.2021 – Marc Lacroix / illustrations constructeur)

 

NOTRE EXEMPLAIRE

Version : Vogue (2e niveau de finition)

L / l / h : 5,00/2,22/1,87 m.

Coffre : 900-1943 litres.

Poids : 2342 kg

Equipement série

Terrain Response, jantes alliage 20″, phares LED Matrix / feux diurnes à signature LED / feux de route automatiques, sièges cuir perforé / avant chauffants à réglage électrique 20 directions / arrière chauffants à inclinaison électrique du dossier, système audio Meridian 380 W / 13 HP, caméras périphériques, alerte franchissement ligne…

Equipement optionnel

Pack Entertainment (sièges avant clim. à régl. 22x / massage / sièges arrière clim. et à régl. électr. du dossier), jantes alliage 22″, toit ouvrant panoramique, Adaptive Cruise Control, climatisation automatique 4 zones, affichage tête haute, phares LED Pixel, Secure Tracker Pro, Privacy Glass, casier rangement centrale avant réfrigéré, système ionisation air.

Moteur : 3.0-400ch / 550Nm.

Boîte : automatique 8 rapports.

0-100 km/h : 6″3.

Vit. Maxi : 225 km/h.

CO2 : 240 g/km WLTP.

Prix : 125.100€ (catalogue hors option TVAC) ; notre exemplaire : 151.743€

Puissance fiscale : 15 CV

 

Le style reste celui d’un imposant tout-terrain de prestige, basé sur un concept inauguré par son aïeul dès 1970. Avec 5 mètres de long, 2,22 m le large et près de 1,90 m de haut, le Range en impose élégamment.

 

A BORD

Si d’aucuns estimeront que l’habitacle commence à sensiblement prendre les rides, nous continuons pour notre part à beaucoup apprécier ce havre de paix et de douceur. La qualité générale est impeccable, l’ergonomie bonne, le confort excellent, notamment grâce à une habitabilité incroyable, pour ainsi dire inégalable…. Que vouloir de plus ?

 

Avec une garde au sol de 22 cm, on grimpe dans un Range… Attention toutefois à la base des grandes portes au cas où vous stationnez le long de bordures un peu hautes… L’accès au – grand – coffre se fait via une double ouverture ; en rabattant les dossiers, le Range se métamorphose en véritable déménageur.

 

SUR LA ROUTE

Une fois en mouvement, il faut d’abord s’habituer aux gabarit (les capteurs et autre caméra aident bien entendu grandement lors des manœuvres), qui se mène toutefois sans le moindre problème. Dire que ce gros tout-terrain reste agile est à peine exagéré. Le silence de fonctionnement est également impressionnant.

 

La commande de boîte circulaire plantée sur la console est facile et logique. La pression sur l’accélérateur libère les 400 ch du 3 litres 6 cylindres (le plus petit moteur essence proposé pour le Range) et confère à ce véhicule de plus de 2,3 tonnes un niveau de prestation respectable. Le fait d’avoir le pied lourd aura forcément une incidence sur la consommation mais heureusement, le Range bénéficie d’une capacité de réservoir adaptée (86 litres).

 

Les aides à la conduite restent ici assez limitées (est-ce réellement un mal ?) mais les capacités en tout-terrain sont de haut niveau, notamment grâce à l’excellente transmission intégrale Terrain Response et à des angles des plus favorables (approche 34°7, central 28°2, sortie 29) et la possibilité de franchir des gués de 900 mm.

 

Toujours difficile de monter dans un autre véhicule après avoir passé plusieurs jours dans un Range ! Prestance, confort royal, bon niveau de performance… Le Range P400 a beau être la version essence la plus modeste de la famille, un Range, c’est un Range ! Bon, d’accord, la consommation n’a rien de frugale et le prix reste très élevé (151.743€ pour notre exemplaire en finition Vogue (2e niveau), affichée 125.100€ hors options, mais le 1er niveau (HSE) sera déjà à vous pour 116.400€). Mais cette « caisse » est tellement fantastique…

 

Voir articles Range Rover