La fin précipitée de la troisième saison de la Ford Fiesta Sprint Cup a assuré les titres belges à Kenny Herremans, mais aussi FordStore Feyaerts. Kenny avait déjà décroché la couronne en 2018, et cette année-là, FordStore Feyaerts avait emporté la mise dans le Ford Dealer Team Championship !

Le duo Herremans/FordStore Feyaerts est parvenu à engranger assez de points lors des Voorjaarsraces, ce qui lui a permis de se retrouver aux commandes de la compétition. De manière définitive, au bout du compte.

“J’aurais clairement préféré donner le maximum et me battre pour le titre lors du quatrième meeting, et même si je savais, en quittant le Circuit de Zandvoort, que tout était peut-être fini, j’ai continué à me préparer sportivement pour la finale, commente le désormais double champion Fiesta Herremans. A ce sujet, il nous faut souligner le travail de Dick van Elk et son équipe, car ils ont quasiment ouvert deux voies parallèles pour disputer ce dernier meeting, à Zolder ou sur le TT Circuit Assen. La crise sanitaire en a décidé autrement. Compréhensible, mais regrettable, car après le triple rendez-vous sur le Circuit de Zandvoort, je me sentais prêt à me battre pour les avant-postes, et ainsi conclure la saison en beauté.’’

Il convient de préciser que lors de la première confrontation, Dylan Derdaele, au volant de la #99 Belgium Racing/Ford Peerlings, avait placé la barre très haut, empochant le maximum de points. Kenny avait été en mesure de cueillir à deux reprises la deuxième place, ce qui le laissait deuxième du championnat devant le nouveau venu Tomas De Backer. Lors du deuxième meeting, une première fois sur le TT Circuit Assen, le train Derdaele/Belgium Racing semblait une nouvelle fois être lancé vers le succès, avec d’emblée une troisième victoire, mais lors de la seconde course, la #99 devait rapidement quitter la scène. Kenny a lui aussi échangé des coups…

“Dans l’imbroglio à la chicane, je me suis laissé surprendre, touchant un des pneus qui délimitent la piste, ce qui a endommagé la voiture et m’a renvoyé en 5ème position. D’autres incidents ont incité la Direction de Course, à juste titre d’ailleurs, à se fendre d’un briefing supplémentaire, et en dépit de ces avertissements, Dante Rappange est parvenu à me déséquilibrer après un contact, ce qui m’a envoyé hors de la piste à 180 km/h, et malgré un bris de direction assistée – mon poignet me fait d’ailleurs toujours mal ! – j’ai évité l’accrochage de très peu. Le couteau entre les dents, je me suis lancé dans une solide remontée, réussissant à prendre le meilleur sur tous les Belges et à décrocher la victoire. Cela faisait du bien, un vrai coup de pouce. D’autant que je me retrouvais à quatre points à peine de Derdaele…’’

En raison d’un nombre de meetings limité de manière drastique, il était décidé que les Voorjaarsraces ne consisteraient pas en deux courses, mais bien en trois, avec pas moins de 65 points à engranger.

“Avec trois courses en une seule journée, et donc peu de temps pour réparer d’éventuels dégâts, nous n’avons pas pris de risques inconsidérés. Lors des deux premières confrontations, j’ai roulé avec la tête, me contentant de deuxièmes places, respectivement derrière les Juniors Tomas De Backer et Milan De Laet. Pour la troisième course, Joris Vanhoovels et Raf Pireyns sont parvenus à préparer la voiture de manière impeccable, et j’ai été en mesure de laisser tous mes concurrents derrière moi, sans penser à une place virtuelle dans le Top 3.’’

Champion avec Ford Van den Bossche en 2018, et de nouveau le meilleur sous la bannière FordStore Feyaerts, Kenny a en outre permis à son nouvel employeur de s’imposer comme le meilleur représentant Ford !

“Le premier titre avait une saveur différente, sourit Kenny. Et cela est lié au contexte : c’était déjà une victoire en soi que je puisse me présenter au départ de la toute première course de la Ford Fiesta Sprint Cup ! Après le deuxième meeting, je pointais directement au troisième rang du classement, mais des soucis budgétaires compromettaient ma participation aux meetings suivants. Ensuite, il y a eu Francorchamps, la première victoire, et pour moi, le sentiment que j’avais réellement ma place ici : dominer sur un tel circuit pour grands garçons a constitué un boost énorme. On s’est finalement retrouvé à quatre candidats pour le titre lors de la finale, et le verdict est seulement tombé dans les cinquante derniers mètres, deux petits points décidant du vainqueur et du perdant ! Cette année, on peut parler d’une expérience étonnante. D’abord en raison de la crise du corona, ensuite parce que nous n’avons disputé que trois des sept confrontations prévues, avec une fin de saison abrupte. Avec les gars de FordStore Feyaerts, à commencer par Tom lui-même, la collaboration a été agréable. Après des débuts difficiles, nous avons progressé, et au bout du compte, nous nous sommes parfaitement complétés. Alors oui, je signe directement pour une quatrième saison, sous les couleurs de FordStore Feyaerts !’’  

A peu de choses près, Kenny aurait pu ajouter un troisième titre ! Rebobinons le film des Finale Races sur le TT Circuit Assen en 2019. Beaucoup ont retenu la disqualification de Kenny Herremans suite à l’accrochage avec David De Saeger…

“De nombreuses autres infractions n’ont été relevées et sanctionnées que plus tard. Si lors de ces derniers tours, le chronométrage m’avait tenu informé de ces sanctions, je n’aurais plus attaqué, et cette erreur d’appréciation ne serait pas arrivée, parce que je savais que David allait reçevoir une pénalité…’’

Kenny Herremans et FordStore Feyaerts, avec trois saisons à leur actif, sont les adeptes les plus fidèles de la Ford Fiesta Sprint Cup. En plus d’un propriétaire satisfait, on a également vu un pilote content de ses propres prestations.

“Jusqu’à présent, j’avais surtout tendance à voir les autres prendre la fuite, ricane Tom Feyaerts. Disons manque d’expérience et de kilomètres en courses – en raison d’une intervention chirurgicale, j’ai été contraint de laisser ma place à Raf Pireyn lors du deuxième meeting -, et à ce niveau, les trois courses qui se sont succédé ont été une vraie révélation pour moi. Je ne me retrouvais plus derrière, me battant au cœur d’un peloton avec plusieurs voitures, et j’ai démontré sur la piste que je pouvais tirer mon épingle du jeu ! Cela me motive à être de nouveau de la partie l’année prochaine. En tant que pilote et en tant que FordStore Feyaerts avec deux voitures. Et volontiers en compagnie de Kenny, afin que nous puissions défendre nos deux titres. Dans nos rangs, chacun est plein d’admiration pour l’organisation et la manière de travailler de V-Max Racing Management. Surtout parce que cette année, c’était tout sauf évident, ce qui ne les a pas empêchés de proposer trois beaux événements. Merci à eux !’’ 

Source: Com