La Ford Fiesta Sprint Cup a suffisamment démontré au cours des trois saisons écoulées qu’elle était le vivier idéal pour les jeunes débutants en sport auto. C’est ainsi que Tomas De Backer, 22 ans, a dominé la catégorie Junior lors de la dernière compétition Ford qui s’est conclue de manière précipitée, le pilote de la #97 Belgium Racing/Ford Peerlings loupant en outre de peu le titre absolu !

Même si Tomas fréquente depuis un certain temps les sports mécaniques – il a été actif six années durant en GK4 belgo-néerlandais et en IAME Benelux, ce qui lui a valu cinq titres -, il était toujours en attente d’une opportunité dans l’une des compétitions circuit reconnues, raison pour laquelle en compagnie de son papa Eddy, il a privilégié la Ford Fiesta Sprint Cup.

“Comme les budgets manquaient toujours, nous avions porté notre choix sur la Mazda MX5 Cup néerlandaise, où, sous la bannière du DNRT, on roule encore avec l’ancienne version de la MX5, se souvient Tomas au sujet du choix posé. Entre-temps, nous avions compris que la Fiesta Cup offrait davantage de retour, permettant en outre aux jeunes loups de croiser le fer avec des pilotes confirmés. Raison pour laquelle nous avons accepté l’invitation de Dick van Elk de venir tester sur le Circuit de Zolder, où mes chronos rapides ont été remarqués par Marc Goossens, ce qui a entrainé l’offre de Belgium Racing au sujet d’une troisième Fiesta !’’

En dépit du peu de kilomètres au volant de la Fiesta ex-Bart Versluys, Tomas se distinguait d’emblée par une 3ème place sur le podium, dans le sillage des expérimentés Dylan Derdaele et Kenny Herremans, remportant sans la moindre contestation la classe Junior.

“L’expérience de la course en peloton accumulée en karting et en MX5 m’a bien aidé. En plus, je pouvais me reposer sur la connaissance de la course de mon papa/technicien Eddy. Avec Marc Goossens et l’équipe Belgium Racing, nous avons analysé les datas, ce qui m’a permis de conclure chaque tour rapidement et parfaitement !’’ 

Un feed-back qui allait davantage encore le servir lors des deux remontées sur le rapide TT Circuit Assen : en raison d’une voiture sous le poids, Tomas perdait en effet le bénéfice de ses tours rapides lors des qualifications, ce qui le renvoyait systématiquement au fond de la grille de départ. En dépit de ce handicap, il réussissait à remonter à la 2ème place, l’emportant bien évidemment chaque fois chez les Juniors.

“Pour moi, ce week-end reste le point d’orgue de la saison, sourit Tomas. J’étais forcément très déçu de cette pénalité, mais en ne commettant pas la moindre erreur, j’ai pu gagner une petite place à chaque tour, pour terminer sur le podium, ce qui m’a apporté énormément de satisfaction. J’ai démontré que j’avais vraiment ma place ici !’’

Avec une victoire au classement général au terme de l’une des trois courses disputées dans le cadre des Voorjaarsraces sur le Circuit Zandvoort, c’est une autre confirmation qui tombait.

“D’autant qu’on s’est retrouvé face à un choix de pneus difficile sur une piste à moitié sèche, qui allait de nouveau être détrempée par la suite. Le soulagement n’en était que plus grand lorsque j’ai passé le drapeau à damier en première position. Lors de la deuxième course, le résultat était moins probant, ce qui confirmait l’impression des qualifications : sur une piste mouillée, je ne disposais pas du meilleur set-up. Sous la pluie, durant la course, j’ai commis une petite faute, ce qui m’a couté du temps par rapport aux autres – Milan De Laet l’a emporté au général – et je me suis seulement classé 4ème.’’

Lors de la troisième et dernière course, Herremans a décroché la victoire devant Tomas, ce qui permettait au vainqueur de conclure la saison avec 121 points, contre 114 au champion Junior.

“Si nous avions pu disputer un quatrième meeting, une fois encore sur le TT Circuit Assen, j’aurais pu me battre pour le titre ! D’abord parce que ce tracé très rapide me convient bien – comme l’ont démontré mes remontées – en ensuite, parce qu’entre-temps, je maitrisais parfaitement la Fiesta. Je ne veux et ne peux pas me plaindre néanmoins : grâce aux forces réunies de Belgium Racing, Ford Peerlings, Wiseco, sans oublier Dick van Elk, j’ai pu réaliser mon rêve et me retrouver au départ de la Ford Fiesta Sprint Cup.’’

Et le coach Marc Goossens d’exprimer sa satisfaction face aux prestations (et aux résultats) de Tomas De Backer.

“Il a dominé en Junior, il a été en mesure de se mêler à la lutte pour le podium général, et en plus, il est parvenu, sans doute un peu aidé par la malchance qui a frappé Dylan Derdaele, à accrocher la 2ème place générale au classement. Oui, Tomas a parfaitement rempli sa mission.’’

On peut dès lors comprendre que Belgium Racing veuille poursuivre en Ford Fiesta Sprint Cup avec l’Anversois. Et Tomas n’est d’ailleurs pas le seul jeune loup à se retrouver en écolage au sein de la structure de Patric Derdaele.

“Sur base de ce que nous avons fait avec Tomas, nous sommes décidés à préparer le futur d’autres jeunes pilotes, poursuit Marc Goossens. Tomas convenait d’ailleurs parfaitement. Ce n’est nullement un hasard si Tomas, mais aussi son rival direct Milan De Laet, ont fait leurs premières armes en karting. Il s’agit d’une base solide pour poursuivre en monoplace, mais eux, ainsi que leurs jeunes collègues belges et hollandais, ont démontré qu’il est possible d’apprendre le métier de pilote en Fiesta Cup, et ainsi se propulser sous les projecteurs. Raison pour laquelle nous allons poursuivre notre repérage de jeunes loups avec un profil identique en karting.’’

Source: Com