La Ford Fiesta Sprint Cup a déjà allègrement démontré qu’elle constitue un terrain de jeu abordable pour les jeunes talents. Avec les performances des débutants en Fiesta que sont Tomas De Backer et Milan De Laet lors de la manche d’ouverture, on en a eu une nouvelle preuve ! Mieux, les deux jeunes ont non seulement monopolisé le top 2 chez les Juniors, mais le premier nommé s’est permis de se mêler à la lutte pour le ‘grand’ podium !

Tomas et Milan, quel bilan tirez-vous de votre premier week-end en Ford Fiesta Sprint Cup ?

Tomas De Backer (22): “J’ai effectué un grand pas en avant, venant du karting et de la Max5 Cup, car le niveau de la Fiesta Cup est clairement plus élevé ! Pour bien performer, il est primordial de disposer d’un châssis bien réglé, car il faut tenir compte de la tension et de la concentration sur une durée de trente minutes ! En karting, le job était fait après une dizaine de minutes seulement. Il est clair que je suis très satisfait de la manière dont mes débuts se sont déroulés, ce qui est bien sûr le résultat de l’excellent encadrement assuré par Belgium Racing et Ford Peerlings. Cela s’est vraiment passé comme dans un rêve !’’ 

Milan De Laet (17): “Me concernant, cela s’est très bien déroulé. Même si je n’avais jamais roulé sur le Circuit de Zandvoort – nous avions connu un souci technique lors de la journée d’essais, et je n’avais pas réellement pu m’exprimer -, j’ai dû tout apprendre lors des essais libres sur une piste détrempée. J’avais par contre bien travaillé sur le simulateur, et j’avais mis à profit le Test-Day sur le Circuit de Zolder pour prendre la mesure de la voiture. C’est seulement lors des qualifications que j’ai eu l’occasion de rouler sur une piste sèche, et je suis parvenu à signer des chronos assez rapides. Lors de ce qui était ma première course, j’ai pris un bon départ et j’étais content de mon résultat. Plus encore que lors de la Course 1, Nathan Vanspringel s’est maintenu dans mon sillage immédiat en Course 2, et j’ai dû veiller à le garder derrière moi jusqu’à l’arrivée. Mais au bout du compte, il n’était pas assez près pour me menacer jusqu’au bout.’’

Vous vous connaissez du karting indoor. Pour vous, la Fiesta Cup était-elle l’étape suivante la plus logique ?

TDB: “Oui, car il s’agit d’une formule très compétitive qui reste payable ! Raison pour laquelle nous avons jeté notre dévolu sur la Fiesta Cup, et c’est un peu en dernière minute que nous avons accepté la proposition de Dick van Elk de tester. Ce qui a permis de nouer le contact avec Marc Goossens et Belgium Racing. La Fiesta ne regorge pas de puissance, et c’est vraiment au pilotage qu’un concurrent peut faire la différence. La moindre faute est fatale, dans la mesure où elle vous fait perdre plusieurs places. Une chouette formule !’’

MDL: “Oui, car la Fiesta a peu de puissance et beaucoup de grip, ce qui demande un pilotage très précis. Comme toutes les voitures sont identiques, le niveau est très relevé. On se bat à chaque mètre de course. Nous étions depuis un certain temps en contact avec Jurgen Evers de EJ Automotive, et parallèlement à des épreuves en Formule Ford britannique, nous voulions tenter notre chance en Fiesta Cup. La crise du Corona a bouleversé les plans pour ce qui est des déplacements vers le Royaume-Uni, et il se pourrait bien que nous disputions finalement l’intégralité de la Fiesta Cup…’’ 

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué lors de ce premier week-end au volant de la Fiesta ?

TDB: “On se bat avec acharnement pour la moindre place ! Il s’agit de courses où personne ne fait de cadeau, mais il y a énormément de respect, que ce soit entre pilotes belges ou hollandais ! A part une petite poussette d’un voisin du nord (rire) ! Au bout du compte, avec quatre places sur le podium et deux victoires, j’ajoute de solides références à mon palmarès !’’

MDL: “Avant tout ma position sur la grille, tout à l’avant, avant la Course 1 et vu l’inversion du top 5 des qualifications ! Je n’avais jamais pris un départ auparavant, et je me suis retrouvé en première ligne avec dans mon sillage des gars rapides et expérimentés ! J’ai trouvé ça génial !’’

Le prochain rendez-vous aura lieu dans le cadre des Gamma Days dans The Cathedral of Speed, sur le rapide TT Circuit Assen. Quelles sont vos attentes ? Avez-vous déjà roulé sur cette piste auparavant ?

TDB: “En 2017 et 2018, j’étais de la partie en Max5 Cup, et j’ai chaque fois fini sur le podium. C’est un circuit qui me convient bien, donc oui, je revendique le même genre de résultat et donne rendez-vous à tout le monde sur le podium !’’

MLD“Je n’y suis jamais allé, et si je participe, nous allons tenter de tester avant le meeting. A l’heure actuelle, on ne sait toujours pas ce qu’il adviendra de la Formule Ford britannique en raison du Corona. Mais si le week-end des Gamma Days se concrétise pour moi, je défendrai ma place chez les Juniors, en essayant de terminant plus en avant au classement général, et bien sûr tenter de battre Tomas !’’

 

Championnats:

Général: 1. Dylan Derdaele 43; 2. Kenny Herremans 34; 3. Tomas De Backer 30; 4. Milan De Laet 24; 5. Philippe Huart 22; 6. Nathan Vanspringel 21; 7. Ruben Valckenaere 19; 8. Mathieu Eloy 16; 9. Tom Feyaerts 14

Junior Ford Fiesta Sprint Cup: 1. Tomas De Backer 30; 2. Milan De Laet 24; 3. Nathan Vanspringel 21; 4. Ruben Valckenaere 19; 5. Mathieu Eloy 16

Ford Dealer Team Championship: 1. #99 Ford Peerlings nv Pelt 40; 2. #32 FordStore Feyaerts 34; 3. #97 Ford Peerlings nv Pelt 30; 4. #29 Vanspringel Automobiles Brussels/Anderlecht 24; 5. #98 Ford Peerlings nv Pelt 23; 6. #8 Vanspringel Automobiles Wavre 21; 7. #30 FordStore Morren Motor 18; 8. #4 Ford Feyaerts Aarschot 16

Dutch Belgian Super Star: 1. Dylan Derdaele 38; 2. Colin Caresani 37; 3. Rik Koen 36; 4. Laurens de Wit 35; 5. Kenny Herremans 33; 6. Tomas De Backer 29; 7. Jules Grouwels 27; 8. Milan De Laet 23; 9. Nikodem Wierzbicki, Nathan Vanspringel 20; … 12. Philippe Huart 19; … 14. Ruben Valckenaere 16; 15. Mathieu Eloy 10;… 19. Tom Feyaerts 8

Source: Com