Pour sa première expérience en compétition au volant d’une GT3, le week-end dernier lors du coup d’envoi du GT World Challenge Europe – Sprint Cup, Ulysse De Pauw s’est distingué de belle manière en décrochant le podium de sa catégorie sur le circuit de Magny-Cours !

Premier week-end en GT et un podium accroché au rythme des meilleurs : Ulysse De Pauw peut se frotter les mains après une entame de saison réussie en GT World Challenge Europe ! Malgré une préparation limitée à deux jours de roulage au volant de la Bentley Continental GT3 du team CMR, le jeune Belge a relevé avec brio tous les défis d’une première participation à ce niveau, de jour comme de nuit.

Essais libres / Pré-Qualifications : trouver ses marques

Profitant de l’excellent encadrement de la formation française, qui alignait deux Bentley en Silver et Pro Cup à Magny-Cours, Ulysse se montrait d’emblée à l’aise sur le rapide tracé de la Nièvre. « L’entame du week-end s’est très bien passée, j’ai été surpris du rythme dans le peloton lors de la première séance de nuit. En journée, le niveau est déjà très relevé mais en nocturne, ça pousse encore plus ! La pré-qualification a été un bon avant-goût avant la Course 1. »

Qualifications 1 : premier accroc à surmonter

Après des essais libres sans histoires, les choses sérieuses débutaient samedi en fin de journée avec les Qualifications 1. Le moment choisi par la Bentley pour « toussoter » avant son entrée en piste avec Ulysse. « La voiture était en chauffe lorsque quelque chose n’a plus tourné rond avec le moteur », explique le pilote belge. « Les ingénieurs ont changé un capteur, tout fonctionnait bien et je suis monté en piste. Hélas, le problème a persisté et je n’ai pu signer que le 16ème temps. Une bonne performance en soi mais il me manquait quatre dixièmes en ligne droite, sans quoi le top 8 était envisageable. »

Course 1 : départ et relais solides, le podium manqué de peu

Sur le coup de 22h25, les 27 fauves étaient lâchés pour les 36 tours de la Course 1. Depuis le 16ème rang sur la grille, Ulysse se frayait un passage dans le peloton et tambourinait déjà à la porte du top 10 au terme d’un relais impeccable ! « Le départ de nuit, c’était quelque chose », se souvient-il. « J’ai pris un bon envol, n’ai pas commis d’erreurs et ramène la voiture en dixième position. C’était un relais solide avec une moyenne au tour proche de celle des leaders. »

Si le pilotage de nuit dans un peloton de GT3 constituait un fameux défi, celui de la  ‘pit-stop window’ en était un autre de taille. Mais, là aussi, test réussi pour Ulysse ! « On était arrivés à Magny-Cours très bien préparés avec mon équipier Pierre-Alexandre Jean et cela s’est confirmé. Il y a encore une marge de progression mais l’équipe a très bien exécuté les procédures tout le week-end. » Après un relais mené tambours battants par le pilote français, cette première joute se soldait par une belle neuvième place au général, la cinquième en Silver Cup, pour le duo De Pauw-Jean.

Course 2 : Champagne !

Le dimanche matin, Pierre-Alexandre Jean poursuivait sur sa lancée de la veille et frôlait la pole position en vue de la Course 2, la faute à une interruption au drapeau rouge de la séance qualificative. Septième sur la grille, il prenait un bon départ et conservait son rang au moment de passer le volant à Ulysse. « Comme en Course 1, on souffrait d’une dégradation excessive des pneus en fin de relais », explique ce dernier. « Cela nous a fait perdre un peu de temps lors du pit-stop mais rien de dramatique. Je suis ressorti septième et virtuellement en tête de la classe. Hélas, une ‘Full Course Yellow’ à la fin de mon tour de sortie m’a ralenti et a permis à nos rivaux directs, la Mercedes du AKKA ASP, de ressortir devant après leur ravitaillement. »

« Après la FCY, la course a de nouveau été interrompue mais à la voiture de sécurité. J’ai rapidement pu doubler la voiture Pro qui me précédait et mettre la pression sur la Mercedes. La Bentley avait une bonne vitesse en ligne droite et ma meilleure occasion s’est présentée après la courbe d’Estoril. J’en suis mieux sorti, j’ai tenté de passer à l’aspiration mais un décrochage aéro m’a décalé en bord de piste. J’ai mis deux roues dans le gravier et ai perdu la sixième place. Dommage de louper la victoire de si peu mais on a tout tenté pour l’obtenir, donc pas de regrets ! Cette entrée en matière a été très positive. On est encore loin de la perfection mais on sait comment y arriver et ça booste tout le monde chez CMR pour la suite de la saison ! »

Avant de retrouver le baquet de sa Bentley Continental GT3 pour la suite du GT World Challenge Europe – Sprint Cup, du 18 au 20 juin à Zandvoort, Ulysse De Pauw a rendez-vous dès ce week-end dans le baquet d’une LMP3, celui du team InterEuropol, pour la deuxième manche des European Le Mans Series. Plus d’infos très prochainement sur ce nouveau défi palpitant !

Résultats du week-end à Magny-Cours :
Essais libres : 7ème
Pré-Qualifications : 14ème
Qualifications 1 : 16ème
Course 1 : 9ème (5ème Silver Cup)
Qualifications 2 : 7ème
Course 2 : 7ème (2ème Silver Cup)

Source: Com