Le double vice-champion RX2 Series et champion RallyX Nordic 2018 entend bien poursuivre sa carrière internationale en Rallycross. Après une campagne 2019 focalisée sur le Championnat du Monde FIA de Rallycross avec l’équipe GCK, Guillaume De Ridder veut intégrer dès le printemps prochain le premier championnat FIA de Rallycross 100% électrique.

Avant d’espérer marquer les esprits en mai prochain en devenant le premier pilote belge à s’engager dans une catégorie Rallycross 100% électrique sur le circuit de Spa-Francorchamps pour l’ouverture de la saison 2021, Guillaume De Ridder était la semaine dernière de passage en Espagne sur le circuit de Calafat pour tester le nouveau véhicule conçu par Olsbergs-MSE et QEV en vue du championnat électrique FIA RX2e.

“C’était la première fois que je pilotais une voiture électrique, indique Guillaume De Ridder.

“Je pensais qu’il allait me falloir un peu de temps pour m’habituer à ce type de voiture et au style de pilotage imposé par la technologie électrique mais, au final, il se trouve que cette phase d’adaptation fut plus rapide que prévue. En deux jours de tests, nous avons pu bénéficier de conditions de piste très variées et c’était plutôt intéressant et productif. C’était le moyen idéal de pouvoir cerner ce que cette voiture avait à offrir et d’éventuellement identifier certaines faiblesses. Entre le terrain sec du jeudi et l’adhérence précaire du vendredi, nous avons pu tester les évolutions du soft et j’ai pu me rendre compte que le produit proposé par le FIA RX2e allait véritablement dans le bon sens. Cette RX2e est une voiture à la fois saine et intuitive.”

Organisé sur la base d’un calendrier de six épreuves toutes réparties sur le continent européen, le FIA RX2e se déroulera en marge du Championnat du Monde FIA de Rallycross et constituera la porte d’entrée de tous les pilotes aspirants à s’emparer de la couronne mondiale.

“Après cette séance d’essais réalisée au volant de cette voiture 100% électrique, je n’ai absolument plus aucun doute sur le fait que ce championnat est la voie à suivre en ce qui me concerne, note Guillaume De Ridder.

“Je suis convaincu que le Rallycross doit à présent se conjuguer avec l’électrique. A mon échelle et à celle de la Belgique, mon objectif est de devenir une sorte d’ambassadeur “Motorsport 2.0” capable de défendre et d’incarner ces nouvelles mobilités et ces nouvelles énergies plus respectueuses de l’environnement. C’est la raison pour laquelle nous travaillons actuellement d’arrache-pied pour parvenir à boucler un programme complet en FIA RX2e dès 2021” 

Si la période n’est pas évidente pour l’industrie du sport, Guillaume De Ridder est convaincu que la plateforme offerte par la FIA et le championnat du Monde de Rallycross est idéale pour promouvoir des valeurs trop souvent mises de côté par l’univers du sport automobile.

“Je suis persuadé que ce championnat FIA RX2e constitue une plateforme idéale pour créer une véritable histoire autour de cette aventure et pour embarquer des partenaires de choix à mes côtés. L’électrique ouvre le champ des possibles et je peux désormais m’adresser à des secteurs qui n’étaient jusqu’ici pas vraiment sensibles aux sports mécaniques. Un championnat 100% électrique comme le FIA RX2e permet à une entreprise de se positionner sur les thématiques de la transition énergétique et de s’engager autour des problématiques environnementales de manière dynamique et originale. Le format du Rallycross était déjà idéal pour les sponsors mais je suis persuadé que l’arrivée de l’électrique va accentuer cette réalité en suscitant de l’intérêt auprès d’entreprises qui souhaitent incarner des valeurs positives autour de la préservation de notre climat.”

Calendrier FIA RX2e 2021
22-23 mai // Spa-Francorchamps, Belgique
12-13 juin // Hell, Norvège
3-4 juillet // Höljes, Suède
24-25 juillet  // Barcelona-Catalunya, Espagne
31 juillet – 1er août // Nürburgring, Allemagne
4-5 septembre // Lohéac, France

Source: Com