Le bivouac du Dakar et tout le microcosme du rallye-raid sont en deuil ce dimanche. Hubert Auriol a pris son dernier départ. Héros de la jeunesse de nombre de quinquagénaires d’aujourd’hui, « l’Africain » fait partie des légendes de l’épopée chère à Thierry Zaniroli, au même titre que les frères Marreau, René Metge et consorts.

Si on se souvient du dénouement dramatique de l’édition 1987 où il arrive à l’arrivée de l’avant-dernière étape avec les deux chevilles cassées, payant au prix fort son duel avec Cyril Neveu, Auriol fut surtout le premier vainqueur du Dakar à la fois sur deux et quatre roues : d’abord en moto en 1982 et 1983, puis en auto en 1992. Trois ans plus tard, celui qui fut le premier présentateur de Koh-Lanta en 2001 devenait directeur de course de l’épreuve, poste qu’il gardera pendant neuf ans.

Auriol était hospitalisé depuis plusieurs semaines à la suite d’un AVC. A 68 ans, il laisse derrière lui une femme, trois enfants et deux petits-enfants. A ses proches et sa famille, SPEED Magazine adresse ses plus sincères condoléances.

M.B