IMMATRICULATIONS EUROPEENNES 2020 (21.01.2021)

L’ACEA (European Automobile Manufacturers Association) a publié les chiffres du marché automobile européen 2020. En voici une courte analyse. (Marc Lacroix / illustrations constructeur)

 

Sans surprise, le marché européen s’est contracté de 23,7% à 9.9 millions d’unités sous l’effet négatif de la pandémie de la Covid-19. Le 27 du marché européen ont tous enregistré une perte à deux chiffres, avec un maximum de -32,5% pour l’Espagne. Suivent l’Italie (-27,9% et la France (-25,5%).  Quelques pays parviennent à contenir le déficit sous les 20%, tels l’Allemagne (-19,1%), République Tchèque (-18,8%), Chypres (-17,7%), Finlande (-15,6%)…, mais c’est le Danemark qui s’en sort le mieux à -12,2%.

 

Côté marques, c’est le Groupe VW (VW, Škoda, Audi, Seat, Porsche…) qui domine en Union Européenne, non sans augmenter sa part de marché de 24,9% en 2019, à 25,6% en 2020, ceci en dépit d’un recul de 21,6% des enregistrements. Le français PSA (Peugeot, Citroën, Opel/Vauxhall et DS) suit avec 15,2% de part de marché, soit une perte de 1,2%, devant son compatriote Renault (avec Renault, Dacia, Lada et Alpine) avec une part stable de 11,5% (11,8% en 2019). Notons que comme VW, le Groupe Hyundai (Hyundai et Kia) gagne lui aussi en part (+ 0,4% à 7%), de même que BMW-MINI (+0,6% à 6,5%) et Toyota (y compris Lexus) qui grimpe à 5,7% de part de marché, soit un léger gain de 0,3%.