La catégorie GTLM a été décimée ces derniers mois avec les départs de Ford, Porsche et enfin BMW, qui ne dispute plus qu’un programme partiel. Afin de stopper cette hémorragie, l’IMSA a choisi de mettre en place le GTD PRO qui prendra la place de la classe réservée aux bolides de type GTE dès 2022.

Le GTD PRO fera la part belle aux équipages 100% professionnels, les GT3 éligibles pouvant être engagées par des structure officielles ou des écuries-satellites. Le GTD restera chasse gardée des équipages Pro-Am ou Am-Am, comme c’est le cas depuis toujours.

Le GTE devrait encore avoir en revanche de longues années devant lui sur le vieux continent, en particulier en WEC où elles constituent la majorité du plateau. No big deal pour les amoureux de ces GT fabuleuses, donc…

M.B