Quelques jours après la disparition de Roland D’Ieteren, le petit monde de l’automobile belge pleure un autre de ses monuments. Jean Blaton a pris son dernier départ ce jeudi après-midi, entouré des siens.

Celui qu’on surnomme « Beurlys », c’est une très grande classe, le « gentleman driver » dans le sens le plus noble du terme. Il a disputé les 24 Heures du Mans à 14 reprises et est monté sur le podium absolu pas moins de cinq fois, non sans de nombreuses victoires de classe. Avec Bob Wollek et Henri Stoffel, il co-détient le record du pilote étant monté le plus de fois sur le podium sarthois sans jamais s’imposer.

Mordu de Ferrari, il a notamment couru sous les couleurs de l’Ecurie Francorchamps et de l’Ecurie Nationale Belge. Sa nièce Catherine a épousé un certain Jacky Ickx, Vanina étant donc sa grande-nièce.

Avec la disparition de Jean Blaton, le microcosme noir-jaune-rouge motorisé perd un grand monsieur. A sa famille et ses proches, la rédaction de DH-Moteurs adresse ses plus sincères condoléances.