C’est un morceau d’enfance de plus d’un fan de sport automobile qui s’en va. Le plus belges des Nantais, Jean Graton, est décédé aujourd’hui à l’âge vénérable de 97 ans. C’est grâce à lui et son enfant prodige Michel Vaillant que ce monstre sacré de la bande dessinée a transmis le virus de la course à de nombreux gamins, dont un certain Alain Prost.

« Le grand défi », « le pilote sans visage »,  » le fantôme des 24 heures » ou encore « une histoire de fous » sont autant d’albums légendaires qui ont permis à de nombreux petrolheads de traverser la piste et de s’immerger dans le monde des sports mécaniques.

Depuis 2004, Jean Graton vivait une retraite paisible, voyant d’un oeil bienveillant son héros poursuivre sa route grâce à une équipe de dessinateurs et scénaristes talentueux et ambitieux. La Saison 2, entamée en 2012, a insufflé un nouvel élan à la série, désormais plus humaine mais aussi plus dramatique.

A ses fils, dont Philippe, sa famille et tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer et de travailler avec lui, SPEED Magazine adresse ses plus sincères condoléances. So long, Jean !

M.B