En novembre, encore plus dans les régions montagneuses, il n’est pas rare d’avoir de la neige en Europe. C’est l’étonnante… conclusion à laquelle viennent d’arriver les organisateurs du Rallye de Monza, censé accueillir en cette fin de semaine la dernière manche du WRC 2020.

Hier, les concurrents ont entamé les reconnaissances de cette 7e et ultime épreuve du WRC 2020. Si la météo n’était déjà pas très agréable, les choses se sont nettement compliquées cette nuit avec de fortes chutes de neige sur les tracés des spéciales « naturelles » – c’est-à-dire pas celles dans l’enceinte du circuit de Monza – programmées le samedi.

Si Michelin a emmené dans ses camions quelques pneus Neige, il ne s’agit évidemment pas de pneus type Suède, qui sont de toute manière interdits en Italie…

Tous les concurrents pourront-t-il trouver les gommes adéquates si cette neige persiste? Y a-t-il un risque d’annulation de ces spéciales, voire du rallye? Ou celui de voir ce rallye transformé en une immense loterie…

Réponse dans un ou deux jours.