Nasser Al-Attiyah a lâché beaucoup de temps sur Carlos Sainz et Stéphane Peterhansel lors de la première étape du Dakar. Mais le Qatari, qui a remporté le prologue samedi, a décidé de la jouer fine.

En effet, le fer de lance du clan Toyota a volontairement levé le pied afin de bénéficier d’une position de départ favorable pour la deuxième étape qui fera office de juge de paix : « Nous avions décidé de gagner le prologue et en ouvrant la piste aujourd’hui on savait qu’on perdrait du temps. Mais l’important c’est demain. Je suis content de la journée car nous n’avons pas commis d’erreur… », indique ainsi Al-Attiyah.

Et si le vrai vainqueur de la journée, c’était lui ?

M.B