Modèle qui a contribué à donner des couleurs à Nissan avec sa première génération, le Qashqai s’est renouvelé en 2014, et a été relooké en 2017. Pour patienter en attendant la relève (fin 2020 / début 2021) et tenter de garder le cap face à une concurrence toujours plus féroce, Nissan lui a offert un nouveau diesel. Ce type de moteur ayant toujours joué un rôle en vue pour lui, c’est donc d’une telle version que nous avons pris les commandes. (11.06.2020 / Marc Lacroix / illustrations constructeurs)

 

DESIGN

Esthétiquement, la mise à jour dont le Qashqai a bénéficié en 2017 se traduit par un redimensionnant de la calandre en « V » identifiable au premier coup d’œil, reliée aux optiques par des feux diurnes LED.

 

A l’arrière, le bouclier est nouveau et le fond des feux, qui s’étendent sur les flancs, est différent.

 

HABITACLE

A l’intérieur, on remarque un nouveau volant multifonction  àméplat et des nouveaux inserts de finition. En fonction de la version, le Qashqai est équipé, entre autres, des systèmes ABS/EBD/ESP, de jantes en alliage 17, 18 ou 19 pouces, d’une climatisation automatique bi-zone, d’un système audio avec lecteur CD, d’une connexion USB, de six haut-parleurs, du nouveau système d’infodivertissement NissanConnect avec écran tactile, plus ergonomique.

Le coffre, double en 2 trappes, offre une capacité qui varie de 430 à 1.598 litres selon la configuration des sièges arrière.

 

TECHNIQUE / TECHNOLOGIE

Une des grandes évolutions du Qashqai II « phase 2 » concerne les moteurs, avec les arrivées nouveau 1.3 turbo essence et d’un diesel dCi 1.7-150 ch. Si la boîte CVT Xtronic à variation continue reste disponible pour les modèles dotés de la transmission intégrale Intelligent 4×4 Tronic, c’est surtout boîte de vitesses à double embrayage (DCT) que l’on soulignera ici, puisqu’elle est proposée pour la première fois avec certains modèles du Qashqai.

Selon la version, la dotation technologique du Qashqai peut être conséquente. Citons notamment le Pack Nissan Safety Shield, de série dès la finition N-Connecta et optionnel pour les autres (alerte anti-collision avec détection piéton, détection de signalisation, alerte de franchissement de ligne, rétroviseur intérieur électrochromatique et radars de stationnement avant et arrière), ou encore le PROPILOT (conduite autonome avec Cruise Control adaptatif, correcteur de ligne…), qui se connecte à partir d’un bouton intégré au volant.

 

EQUIPEMENT

Nous étant proposé à l’essai dans sa version la plus haut de gamme, Tekna+, « notre » Qashqai était particulièrement bien doté, avec notamment des sièges réglables électriquement, celui du conducteur bénéficiant de surcroît d’un fonction mémoire et aussi du réglage lombaire électrique, ou encore des rétroviseurs extérieurs électriques avec fonction mémoire.

 

LA GAMME EN UN CLIN D’ŒIL (TVAC & hors options)

 

A BORD

L’habitabilité est bonne, tant devant que derrière, mais la qualité de certains plastiques pourrait être meilleure. A cet égard, sans pour autant être rédhibitoire, pour avoir roulé avec le tout nouveau petit frère Juke II la semaine avant, il apparaît que le Qashqai commence – déjà ! – à accuser le poids de son – jeune – âge. Et oui, de nos jours les choses vont vite. Très vite ! Mais tout devrait rapidement rentrer dans l’ordre avec la 3e génération, attendue d’ici la fin de l’année.

SUR LA ROUTE

En action, ce Qashqai se veut assez convaincant. Relativement confortable, acoustiquement compris, il profite d‘un châssis à la rigidité suffisamment contrôlée que pour ne pas verser dans l’inconfort. Il sera par conséquent apprécié sur routes sinueuses. Donné pour 150 ch et un couple de 340 Nm, le 1.7 dCi se veut puissant et coupleux, sans se montrer trop envahissant pour les oreilles sensibles.

 

BILAN

Certes, le remplacement du Qashqai sera sans doute bienvenu car force est constater qu’il commence – déjà ! – à prendre de l’âge. Cela dit, ceux qui recherchent un véhicule efficace, agréable et compétitif, tout en n’accordant pas trop d’importance au changement de génération (prévue pour dans quelques mois), devraient trouver là de quoi largement les satisfaire.

 

Voir articles Nissan