Inutile de tourner autour du pot, l’année écoulée n’a rien eu de facile et de plaisant pour le Royal Automobile Club de Spa. Et même si un retour à une certaine normalité est annoncé, ce que le grand succès de la 1ère Balade des Legend Boucles Bastogne a allègrement confirmé il y a peu, chaque organisation présente son lot d’obstacles à contourner ou à franchir. Mais dans les rangs de la structure basée à Ensival, ce n’est pas demain la veille qu’on baissera les bras. Résultat : ces vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 juin, Spa Euro Race va battre son plein ! Et même si le millésime 2020 avait été annulé pour les raisons que l’on sait, le cocktail qui fait le succès de ce rendez-vous généralement ensoleillé reste de mise… à la demande des différents promoteurs !

« C’est avec un soulagement certain que nous reprenons le chemin du Circuit de Spa-Francorchamps, commente Pierre Delettre au nom du R.A.C. Spa. Même si rien n’est facile, l’année 2021 semble être celle de la reprise progressive des activités sur le front des sports mécaniques. Hélas, la position de Spa Euro Race au calendrier nous empêche toujours d’accueillir les fans ! L’événement sera donc à huis clos, mais nous avons la faiblesse de croire que ce sera la toute dernière fois qu’on devra se passer du public. Croyez-nous, tout a été mis en œuvre pour ouvrir les portes du Circuit, mais l’évolution des protocoles sanitaires n’a pas été aussi rapide que les bolides qui vont se succéder sur la piste ! Par contre, sauf bouleversement que personne ne souhaite, nous retrouverons les inconditionnels de nos organisations à la fin juillet lors du 1er Legend Boucles Rallyshow & Rallycross de Mettet, ainsi qu’à la fin octobre pour le Racing Festival, sur ce même Circuit de Spa-Francorchamps. Ensuite, il n’y aura plus qu’à mettre les bouchées doubles afin de préparer le grand retour des Legend Boucles @ Bastogne début 2022. Vous le voyez, malgré les circonstances, on ne s’ennuie pas au R.A.C. Spa ! »

Le meilleur du sport auto Benelux… mais pas seulement !

Sprint et Endurance se partageront une fois encore la vedette lors de Spa Euro Race ce prochain week-end. Fidèle parmi les fidèles, le Supercar Challenge, doublé du GT & Prototype Challenge, déboulera une fois encore avec son lot de bolides spectaculaires, allant de la Ligier LMP3 à la Peugeot RCZ Cup, en passant par les Norma, Wolf, Radical, Lamborghini Huracan GT3 et Super Trofeo, Porsche GT3 Cup, BMW M4 GT4, Hyundai i30 N TCR, Audi RS 3 LMS TCR, etc. A noter la présence d’un certain Tom Boonen au volant d’une Norma M20 FC Deldiche Racing, aux côtés des Sam Dejonghe, Tim Joosen et Steve Vanbellingen. Comme le veut la tradition, le Supercar Challenge et le GT & Prototype Challenge s’affronteront à deux reprises sur 60 minutes plus un tour, partageant la piste avec la toute nouvelle VRM BMW M2 Cup néerlandaise au sein de laquelle on retrouvera quelques concurrents belges, dont Tom et Guido Werckx, Jamie Vandenbalck et Gregory Eyckmans.

De course de plus longue haleine, il en sera aussi question pour le Belcar Endurance Championship, désormais divisé en catégories Proto, GT et Tourisme. Si les Norma M20 cannibaliseront sans doute le haut du tableau, attention à la horde de nouvelles Porsche 992 GT3 Cup lancées à leurs trousses 180 minutes durant !

Show devant !

Le reste relève du sprint, voire du super-sprint ! La prestigieuse Lotus Cup Europe sera de nouveau de la partie avec ses Evora GT4, Exige V6 Cup R, 2-Eleven, 340R, Elise Cup R, S3 et S2, et Thierry Verhielst pour défendre le bastion belge face aux spécialistes de la discipline que sont les Bence Balogh, Tamas Vizin, David et Jason McInulty, Nikolaj Ipsen et consorts. Deux joutes de 30 minutes figurent au menu.

Evoluant de concert, mais avec deux grilles de départ distinctes, la Ford Fiesta Sprint Cup belge et néerlandaise d’une part, et la Mazda MX-5 Cup de l’autre, proposeront sans doute les courses les plus remuantes. Du côté de la marque à l’ovale bleu, Kenny Herremans, Nathan Vanspringel, Thomas De Backer, Philippe Huart et Polle Geusens prendront-ils le meilleur sur leurs adversaires bataves ? Dans le peloton compact des nipponnes, c’est Werner Van Herck qui tentera de se mettre en évidence face à des concurrents qui connaissent la partition par cœur. Deux fois 35 minutes seront au programme de la journée dominicale.

Reste le cas de la Legends Cars Cup, qui risque fort d’affoler le bitume spadois avec ses bombinettes d’inspiration américaine. S’il s’agit d’une compétition d’origine française, les Belges ont l’excellente habitude d’y multiplier les résultats de choix, ce à quoi s’attèleront encore les David De Saeger, Mathieu Detry, Claude Watteyne et Maxime Lieutenant. Brabançonne en perspective ? Les Legends Cars disputeront deux super-sprints de 20 minutes, avant une mini-endurance de 40 minutes.

Source: Com