Malgré sa position d’ouvreur pendant le deuxième partie de l’étape, Stéphane Peterhansel a réalisé le deuxième temps de la spéciale et double son coéquipier Carlos Sainz pour prendre la tête du classement général. Monsieur Dakar estime toutefois que les Mini ont avantagé indirectement les Toyota en signant une spéciale parfaite et en leur traçant la route.

« Ça s’est bien passé pour nous », commente le leader du Dakar. « On a rattrapé Carlos à la neutralisation, puis on a ouvert sur les 200 derniers kilomètres. Je crois que c’est une bonne journée. Les premières dunes étaient très molles, avec la voiture chargée en essence et donc très lourde, donc il ne fallait pas s’ensabler. C’était très beau au niveau du décor. Je pense que les pilotes Toyota qui partaient loin derrière ont été avantagés, on leur a fait de belles traces puisqu’on ne s’est pas perdu. »

M.B