Les amoureux de Super GT se souviendront longtemps du final de la saison 2020 du fabuleux championnat japonais. Détentrice de la pole position, la Toyota Supra n°37 TOM’S de Hirakawa-Yamashita se dirigeait vers le titre après avoir dominé les 300km de course. Mais, à quelques hectomètres du but, la Supra blanche et bleue tombait en panne sèche ! L’affront est énorme pour Toyota qui joue à domicile sur le Fuji Speedway. Des images rappelant le finish des 24 Heures du Mans 2016…

Tout profit pour la Honda NSX Raybrig n°100 qui n’en demandait pas tant pour prendre la tête in extremis et s’imposer. C’est un coup double pour la NSX mauve engagée par le Team Kunimitsu qui renoue avec le titre avec Naomi Yamamoto et Tadasuke Makino. En 2018, Yamamoto était associé à Jenson Button. La Toyota n°37 sauve la 2ème place après avoir franchi la ligne d’arrivée en roue libre. Troisième position pour la Toyota Supra n°36 TOM’S de Fenestraz-Sekiguchi.

Après une mauvaise qualification, Bertrand Baguette et son équipier Koudai Tsukakoshi ont livré une belle remontée pour terminer au pied du podium sur la Honda NSX n°17 du Keihin Real Racing. « BB » et son comparse nippon terminent le championnat à la 3ème place. Bertrand n’est nullement déçu, sachant que le meilleur reste à venir.

また来年お会いしましょう !