Si son parcours est le plus court de son histoire, le Rallye Monte-Carlo (21-24 janvier) reste l’épreuve la plus imprévisible du calendrier tant les défis sont nombreux face aux conditions météorologiques hivernales sévissant dans les Alpes.

Sur des routes d’asphalte en apparence simples, les pilotes peuvent trouver de la neige, du verglas mais aussi des conditions humides ou sèches dans la même spéciale. L’accent est ainsi mis sur les choix de pneus les plus judicieux dans leur quête d’une adhérence maximale.

Les organisateurs ont été contraints de revoir le parcours de l’épreuve en raison du couvre-feu en vigueur en France. Les concurrents connaîtront donc deux réveils précoces avec des spéciales avant l’aube et des arrivées tôt dans la journée.

L’action commencera jeudi après-midi. Après le départ donné à midi dans la ville de Gap, Saint-Disdier – Corps (20,58 km) et Saint-Maurice – Saint-Bonnet (20,78 km) dans les départements des Hautes-Alpes et de l’Isère offriront un amuse-bouche corsé.

Le gros morceau du rallye attendra vendredi avec plus d’une centaine de kilomètres chronométrés à travers cinq nouvelles spéciales à l’ouest de Gap. Les débats s’ouvriront dès 6h10 et les températures pourraient rapidement évoluer à l’aube, rendant les choix des pneus encore plus complexes.

Deux boucles empruntant Aspremont – La Bâtie-des-Fonts (19,61 km) et Chalancon – Gumiane (21,62 km) encadreront un unique passage dans Montauban-sur-l’Ouvèze – Villebois-les-Pins (22,24 km), la plus longue spéciale du week-end. Les concurrents rentreront à Gap pour une assistance après les trois premiers tests.

Le programme ne sera pas beaucoup plus facile samedi avec La Bréole – Selonnet (18,31 km) dès 6h30, puis Saint Clément – Freissinières (20,48 km) avant le dernier passage à l’assistance. Après la répétition dans La Bréole – Selonnet, les équipages entameront leur long voyage vers Monaco après 57,10 km d’action.

Enfin, une étape inédite attendra les concurrents dimanche avec deux boucles composées de Puget-Théniers – La Penne (12,93 km) et Briançonnet – Entrevaux (14,31 km). Il n’y aura pas d’assistance et la dernière citée accueillera la Wolf Power Stage permettant de marquer des points bonus.

Les quatorze spéciales totaliseront 257,64 km chronométrés sur un parcours total de 1392,92 km.

Une couverture complète du Rallye Monte-Carlo est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d’assistance.

• Prévu initialement jeudi matin à Gap, le shakedown a été annulé en raison de la pandémie. Les concurrents n’auront donc pas la possibilité d’ajuster les réglages de leurs voitures juste avant les premières spéciales de l’après-midi.

Source : Com