Toyota Gazoo Racing arbore deux visages ce soir à Monza. D’un côté, Sébastien Ogier est en passe d’être sacré champion du monde des rallyes pour permettre à son employeur de garder les lauriers acquis en 2019 par Ott Tänak au bercail. Mais de l’autre, la formation nippone a dû encaisser la perte de la Yaris d’Elfyn Evans, sorti de la route dans la 11ème spéciale. SPEED Magazine est allé recueillir pour les impressions du Français et du Gallois à l’issue de l’étape.

Sébastien Ogier: « La première chose quand j’ai appris qu’Elfyn était sorti, c’était de ne pas faire les mêmes erreurs que lui et d’être sur la défensive. Elfyn et Scott ont très corrects en m’avertissant que la portion où ils sont sortis était très dangereuse. Il y avait d’énormes changements d’adhérence et il ne fallait surtout pas surconduire. Je suis désolé pour lui et déçu pour l’équipe car ça aurait été bien que notre lutte se poursuive jusqu’au dernier moment. Désormais, je vais m’atteler à ramener la voiture à bon port et à assurer les titres pilotes et constructeurs pour Toyota. Je n’ai plus besoin d’attaquer et de multiplier les scratches. Il reste des endroits très piégeux à parcourir. »

Elfyn Evans: « Nous avons affronté de la neige très intense dans la 11ème spéciale. J’étais surpris néanmoins du grip procuré malgré les conditions. Malheureusement, je suis arrivé sur un gros freinage et la neige présente m’a fait glisser hors de la piste. Quelques hectomètres avant, il n’y avait strictement pas de neige sur la route. J’ai été pris de court. Nous sommes évidemment très tristes chez Toyota que ça s’arrête ainsi pour moi. C’est également un coup dur pour l’équipe dans le cadre de la lutte pour le titre constructeurs. Je m’excuse profondément. Mais je suis satisfait de ma saison car j’ai pu me battre pour le titre dès ma première saison avec une voiture capable de me battre devant à la régulière. Le meilleur reste à venir et je sais sur quels points je dois m’améliorer. »