2021 sera clairement placé sous le signe du LMP2 pour WRT. La formation basée à Baudour, non contente de déjà disputer le FIA WEC avec une Oreca-Gibson, sera également active en European Le Mans Series, toujours avec un proto français. Le premier pilote de ce programme européen sera ni plus ni moins Robert Kubica, qu’on ne présente plus.

« Nous sommes sincèrement ravis d’ajouter le LMP2 à notre portefeuille d’activités, car cette catégorie est vraiment un élément clé de l’ADN, de l’histoire et de la tradition du sport automobile », commente Vincent Vosse. « Depuis le moment où nous avons décidé de participer au WEC, il était tout à fait logique pour nous d’essayer de doubler l’effort avec un programme ELMS, et nous sommes ravis de pouvoir concrétiser ce plan aussi. Cela nous aidera certainement à en apprendre davantage et plus rapidement. Dire que nous sommes heureux d’accueillir Robert dans la famille WRT est un euphémisme. Nous avons tous, et en particulier moi personnellement, une profonde admiration pour Robert en tant que pilote et en tant que personne. C’est un vrai coureur, un homme animé par une passion imparable. Nous lui avons parlé dans le passé, et avoir maintenant la possibilité de travailler avec lui. C’est un autre rêve devenu réalité. Nous sommes impatients d’annoncer bientôt le reste du line-up, car nous évaluons actuellement les autres pilotes ».

« Je suis très heureux de rejoindre l’équipe WRT pour ce qui est un nouveau chapitre de ma carrière et un nouveau défi également pour l’équipe », enchaîne Robert Kubica. « Nous découvrirons ensemble beaucoup de nouveautés, dans une série très compétitive. Ce sera ma première saison complète en endurance. J’ai découvert le LMP2 il y a quelques jours à Daytona, et j’ai hâte de commencer à travailler avec l’équipe, à l’usine et sur la piste. L’ensemble du projet est extrêmement motivant et je tiens à remercier chaleureusement Vincent, qui a fait des efforts très importants pour que cela se produise. »

Ce programme bicéphale en LMP2 permet à WRT de revendiquer une inscription supplémentaire pour les 24 Heures du Mans. Nous pourrions ainsi voir deux Oreca belges dans la Sarthe en juin prochain !

M.B